Hubert Verstraeten : L’art d’arrondir les angles

Reading Time: 2 minutes

Lʼhistoire débute lorsque le designer (belge) Hubert Verstraeten part à la rencontre du fabricant (belge) des boules de billard Aramith (de la société Saluc à Tournai), LA référence de tous les championnats internationaux.

Par Raoul Buyle

Life-MagazineCe dernier fournira la société Tamawa en « résine phénolique » (déclinaison moderne de la mythique bakélite inventée aux USA par le Gantois Leo Baekeland) pour ses montres, bijoux, accessoires, mobiliers et autres luminaires. Depuis sa création Tamawa affiche une identité (belge) forte, portée par le concept mono-forme et mono-matière de la bille de bakélite comme matériau exclusif de sa collection. Autant dire que les objets, gadgets et autres accessoires produit par cette dynamique société sont tout ronds, tout lisses, tout brillants, hyper colorés et empreints d’un réel enthousiasme. Particulièrement dynamique, la société basée à Bruxelles réalise 60 % de son chiffre d’affaires à l’étranger et est soutenue par Wallonie Bruxelles Design Mode et Start Invest (fonds de la communauté française pour les entreprises créatives).

Life-Magazine

Et pour magnifier sa collection Tamawa fait appel à des créateurs belges de renom comme Alain Berteau, Sylvain Willenz, Nedda El-Asmar ou Big-Game. Plus une récente collaboration avec le designer israélien Arik Levy qui a créé des soliflores et des bougeoirs façon Tamawa. Hubert Verstraeten insiste sur l’importance de la cohérence dans le choix des objets, accordant une attention particulière à lʼesthétique et misant sur un processus de fabrication complètement intégré et donc flexible – www.tamawa.be


Article paru dans « Elle Décoration Hors série spécial Belgique n°241″ décembre 2015


© Fiftyandme 2021