Une porte ouverte sur le jardin

Reading Time: 5 minutes

Véritable pièce à vivre, la véranda sait nous charmer avec ses grandes fenêtres, ses baies vitrées, son espace ouvert et les nombreux atouts qu’elle offre tout au long de l’année.

VERANDA-EXT-ETE-3-(VERMAUT)-véranda-confort

Transformée en bibliothèque, elle devient un haut lieu de culture. Meublée avec confort et élégance, elle incite aux rencontres et aux longues discussions en famille ou entre amis. Selon les désirs et les besoins de chacun, elle s’adapte et devient la pièce lumineuse et accueillante par excellence.

Source de lumière

Vérabel-8

Du fait de ses parois presque essentiellement constituées de verre, la véranda permet de profiter d’un espace naturellement très lumineux. Un lieu qui même fermé, reste « ouvert » sur l’extérieur. D’où le questionnement de la fraîcheur en hiver et de la surchauffe en été…
Car avec ses grandes surfaces vitrées, la véranda est une pièce où les variations de températures sont bien plus importantes que dans le reste de la maison. La mission du fabricant sera d’éviter les pertes de chaleur en hiver, tout en empêchant les surchauffes ou un effet d’éblouissement en été. D’autant plus que si la véranda est considérée comme partie intégrante de la maison, elle entrera en compte dans le calcul de l’indice PEB (Performance Energétique du Bâtiment). La technologie utilisée pour le vitrage de la véranda constitue donc un aspect important de sa construction, afin d’en garantir la bonne isolation : triple vitrage, double vitrage intégrant du gaz d’argon ou double vitrage feuilleté, vitrage anti-solaire, panneaux translucides sur la toiture, mixés à des puits de lumière… Tout comme les techniques pour atténuer les rayons du soleil (toiles d’ombrage ou encore brise-soleil).

Un esthétisme attirant

WillemsVerandas_001

La véranda séduit de nombreux propriétaires de par son esthétisme. Elle peut être construite en PVC, en bois, en aluminium, en fer forgé ou encore en acier et peut, dès lors, adopter de nombreuses formes et styles différents pour s’ajuster parfaitement à l’habitation.

La tendance actuelle est aux vérandas en aluminium, qui présentent de nombreux atouts. Elles sont très stables, inoxydables et légères, faciles d’entretien et bénéficient d’une grande durabilité ! Et comme l’aluminium est un conducteur thermique, la plupart des constructeurs vous proposeront des vérandas avec des profilés à rupture de pont thermique qui garantissent une excellente isolation.

Avec du vitrage isolant, le bois, naturellement isolant et écologique, assure une bonne étanchéité et permet de faire des économies d’énergie surtout en hiver (le bois conserve la chaleur à l’intérieur de la véranda). Isolant phonique, il atténue également le bruit. Mais son utilisation revient relativement cher parce que le bois recommandé par les professionnels est généralement un bois exotique comme le teck ou bangkiraï, réputés imputrescibles mais onéreux.

Le PVC, pratique et bon marché, permet de composer des vérandas d’une grande diversité. Avec des châssis de qualité, toutes les fantaisies en matière d’ouverture sont possibles. Très facile à entretenir, une véranda en PVC permet également, grâce à ses vitrages isolants, de réaliser de sérieuses économies d’énergie.

La véranda en fer forgé quant à elle revient en force. Esthétique, pleine de charme et résistante à la fois, cette structure donne une certaine authenticité. Grâce à de nombreuses innovations, une fantaisie de couleur sera permise, selon vos inspirations. Toutefois, la construction sera sur-mesure, et donc assez coûteuse.

Quelle orientation ?

Vérabel-3

Il y a plusieurs façons d’implanter une véranda : implantation sur une terrasse existante, passage entre un bâtiment principal et une annexe, intégration complète dans le bâtiment principal, nichée au creux d’une maison en forme de « L » ou intégrée dans un décrochement existant. Vu la situation de notre pays, on privilégie généralement une orientation sud-ouest afin d’avoir le maximum de soleil. Pour profiter de la véranda toute l’année, dans de bonnes conditions de confort, il est impératif de prévoir une isolation et des vitrages performants ainsi qu’un chauffage indépendant.

Une décoration en accord

Vérabel-9

Pour qu’elle soit belle, cette ajoute mérite d’être chouchoutée ! Et pour qu’elle ne dépare pas le reste de la maison, on lui choisit une déco qui crée une certaine continuité. Au sol, on commence par opter pour un revêtement tendance et facile d’entretien. Des tomettes, du carrelage ou encore un sol en vinyle imitation parquet seront les plus adaptés. Quant aux murs, on privilégie les tons clairs si on souhaite qu’elle soit baignée de lumière ou les couleurs plus chaudes si vous préférez y faire régner une ambiance cosy. Vous pouvez également y installer quelques plantes, peu importe la fonction que vous lui avez attribuée. Cactus, bonzaïs ou plantes retombantes s’y feront une place de choix.

Faut-il un permis d’urbanisme ?

L’urbanisme relève de la compétence des Régions. Cela signifie que chaque Région développe ses propres projets pour l’aménagement du territoire et possède ses propres dispositions légales en matière de permis d’urbanisme. Cependant des dispositions locales propres à chaque commune peuvent venir les modifier. Il est donc primordial de vous renseigner…

En Wallonie

Une simple déclaration urbanistique de la construction de votre véranda suffit. Ceci est cependant valable sous certaines conditions :

  • La véranda doit être contigüe à la maison ;
  • La véranda doit avoir une taille maximale de 30 m² ;
  • La corniche doit avoir une hauteur maximale de 3 m, et celle du sommet 5 m.

L’architecte n’est obligatoire en Wallonie que si la véranda compte plus d’un niveau et que sa profondeur excède 3,5 m.

Pour plus d’informations, cliquez ici !

A Bruxelles

La délivrance d’un permis d’urbanisme est obligatoire pour qui souhaite construire une véranda. Vous avez presque toujours besoin d’un architecte, à moins que votre véranda ne fasse moins de 6 m² avec une hauteur maximale de 2,5 m.

Pour plus d’informations, cliquez ici !

En Flandre

Le permis d’urbanisme n’est plus obligatoire et ceci est uniquement valable pour les vérandas d’une hauteur maximale de 4 m. Mais il vous faut une déclaration urbanistique pour les annexes contigües de maximum 40 m² par habitation. Si la commune a des remarques à faire quant à vos plans, elle dispose de 20 jours pour vous en faire part.
Une déclaration urbanistique suffit si :

  • La véranda ne dépasse pas 4 m au faîte ;
  •  La véranda se trouve à minimum 3 m de la parcelle voisine sur le côté du jardin ;
  • La véranda se trouve à minimum 2 m de la parcelle voisine à l’arrière du jardin ;
  • La véranda a une fonction d’habitation et ne modifie pas l’utilisation ou la fonction de l’habitation

Les services d’un architecte ne seront obligatoires que pour la construction d’une véranda de plus de 40 m², avec une corniche à plus de 3 m de haut et un faîte à plus de 4,5 m.

Pour plus d’informations, cliquez ici !



 


© Fiftyandme 2022