aqua sutra

L’aqua-sutra, quand l’amour prend l’eau

Vous connaissez le Kamasutra et ses multiples positions. Certes, mais qu’en est-il de sa version aquatique, l’aqua-sutra ? L’occasion de tester autre chose, dans un environnement agréable et synonyme de nouvelles sensations : l’eau. 

Reading Time: 2 minutes

Qui l’ignore encore ? La cinquantaine venue, la routine constitue souvent un frein aux pratiques sexuelles. Et quelle femme n’éprouve pas régulièrement ce besoin de découvrir et tester d’autres jeux coquins ? Et pourquoi pas avec l’aqua-sutra ? Faire l’amour dans l’eau, et sans devoir savoir nager pour autant. Fifty se jette à l’eau pour vous.

L’aqua-sutra, pour quels avantages ?

Nouvelle tendance à la mode, l’aqua-sutra ajoute une nouvelle dimension aux ébats. Avec les caresses de l’eau sur un corps nu qui s’ajoutent à celles du partenaire. De quoi ajouter une touche de plaisir en plus, plus psychologique que physique d’ailleurs.
Une pratique aquatique qui nécessite d’oublier ses positions favorites. Comme la levrette ou le missionnaire, plutôt compliquées à réussir dans l’eau. A 50 ans, il est temps de renouveler le catalogue des positions pour profiter d’un plaisir que l’on n’imaginait pas. Faire l’amour dans l’eau permet aussi aux femmes timides de contourner cette peur de se montrer nue à leurs partenaires. L’eau floute les formes, les corps. Et désinhibe. Dans l’eau, on oublie ses complexes, ses défauts.

De l’importance du bon partenaire

Faire l’amour dans ou sous l’eau requiert une confiance certaine envers votre partenaire. Bien malin en effet celui qui peut s’enfiler un préservatif sous l’eau. La tâche se révèle pour le moins compliquée. Il est d’ailleurs conseillé d’utiliser aussi un lubrifiant résistant à l’eau, pour faciliter la pénétration. Par ailleurs, l’eau de mer peut nuire à la qualité et à la résistance du préservatif, de par l’altération de la lubrification. Avec, un risque accru d’IST. Si votre partenaire n’est pas régulier, il est donc préférable de se contenter de préliminaires sous l’eau.

Des positions aussi variées qu’amusantes

L’aqua-sutra joue sur l’aspect ludique du plaisir, avec des positions aux noms particulièrement adaptés au milieu aquatique. Comme le hors-bord de Neptune, le sous-marin coquin, la sirène de la salle de bain, le siège à remous… Autant de positions destinées tant aux clitoridiennes qu’aux vaginales. Et largement détaillées sur les sites spécialisés présents sur la Toile.

Un plaisir non dénué de risques

Faire l’amour dans l’eau n’est pas sans danger. Certaines règles sont à suivre pour s’assurer d’une expérience unique et sans conséquences néfastes pour votre corps. Avec une première difficulté : trouver le bon endroit, sans risquer d’amende pour exhibitionnisme. Faire l’amour dans un espace public est interdit. Tout comme dans votre jardin, s’il est exposé.
Mais le risque majeur est ailleurs. L’eau des lacs ou des piscines est généralement infestée de microbes. Lesquels trouveront une voie d’accès idéale par les parties intimes. Quant à l’eau salée, elle se révèle tout aussi néfaste à cette zone corporelle très sensible. Avec le risque d’infections urinaires féminines. Du fait de la présence de sable, elle peut aussi être source de douleur, de brûlures, lors de la pénétration.

Pour les plus prudentes, la solution idéale reste, in fine, la baignoire ou le Jacuzzi.


© Fiftyandme 2021