burn out sexuel

Le burn-out sexuel, une conséquence de la pandémie

Quand le sexe ne fait plus envie.. Ne cherchez plus, vous êtes peut-être victime de burn-out sexuel. Un phénomène davantage constaté depuis la crise sanitaire.

Reading Time: 2 minutes

Le burn-out, on en parle très souvent dans le monde du travail. Mais plus rarement quand il touche la sphère intime du couple, sa sexualité. Et pourtant, le burn-out sexuel touche plus d’une femme, cible principale de ce trouble. Avec des conséquences sur sa libido. Il existe heureusement des solutions.

Le burn-out sexuel, de quoi s’agit-il ?

Fortement similaire au burn-out classique, le burn-out sexuel peut se définir comme un état d’épuisement important, physique comme psychique. Avec de la fatigue, du stress et l’envie de décrocher. Un état qui impacte également la libido, avec l’absence de désir de rencontrer un nouveau partenaire ou de faire l’amour. Un trouble, qui concerne par ailleurs autant les couples que les célibataires.

La pandémie, mise en cause

Depuis deux ans, les études se multiplient sur les effets de la crise sanitaire sur le bien-être et la sexualité. Les résultats sont plutôt édifiants. Selon les données récoltées en avril 2021 et en janvier dernier par Blueheart, une plateforme de sexothérapie, plus de 74% des personnes interrogées (femmes et hommes) ont avoué un impact négatif de la crise sanitaire sur leur vie sexuelle du fait du climat anxiogène. Un impact lié également à la cohabitation forcée avec le partenaire. Des données récoltées de janvier à mars 2021 par la National Library of Medecine indiquent par ailleurs que « le désir sexuel a pu être inhibé par certaines émotions négatives, telles que l’anxiété et la dépression, qui ont été associées durant cette période à de faibles niveaux de désir. La NLM rapporte également que « quelque 39,3 % des femmes interrogées ont ressenti un manque de désir lié au stress. »

Quels sont les symptômes d’un burn-out sexuel ?

« Si un cas n’est pas l’autre, certains symptômes se retrouvent cependant dans la plupart des cas. Comme cette impression de lassitude qui survient avec les moments d’intimité. Souvent perçus comme une tâche obligatoire que l’on réalise sans conviction ou même que l’on refuse d’accomplir. Lors d’un burn-out sexuel, l’acte amoureux n’est plus ce partage de plaisir mais une corvée. Tout simplement » explique Marie-Claire Thomas, sexologue spécialiste des relations de couple.

Quelles solutions adopter ?

Fort heureusement, il existe des solutions à mettre en pratique pour surmonter ce burn-out sexuel. Comme l’explique encore Marie-Claire Thomas : « Je conseille généralement aux personnes qui me consultent d’être égoïstes dans un premier temps. De penser à elles uniquement, de se poser. Pour dégager ce qui ne va pas dans leur vie, d’alléger autant que possible leur charge mentale et de cibler les attentes à atteindre. Enfin, évitez de vous imposer des exigences trop élevées. Génératrices de stress. Et plus encore quand il s’agit de sexe. Déjà difficile à gérer avec les bouleversements hormonaux. Définissez ensuite ce que vous avez envie et redécouvrez votre corps, en douceur . Vous pouvez aussi raviver la complicité au sein du couple avec des activités qui ne sont pas forcément liées au sexe. »


© Fiftyandme 2022