franche comté

Itinéraires gourmands en Franche-Comté

On connaît tous le célèbre fromage, mais il y a bien d’autres trésors gastronomiques en Franche-Comté ! En route, par les chemins de traverse, pour dénicher quelques pépites.

Publié le

Reading Time: 4 minutes

Les Belges sont tous, ou pratiquement, amoureux de l’Alsace. Et si nous allons un peu plus au sud, c’est pour aller glisser doucement le long des pentes enneigées des Alpes ou du Jura, mais nous avons une fâcheuse tendance à oublier cette magnifique région qu’est la Franche-Comté. Même si nous connaissons et mangeons des tonnes de Comté, nous loupons beaucoup d’autres trésors gastronomiques locaux. Alors, j’ai visité et collecté quelques adresses qui devraient rendre tout le monde heureux…

Balade en Franche Comté

Edouard Hirsinger et la Chocolaterie

Rencontrer Monsieur Hirsinger (Meilleur Ouvrier de France), c’est prendre le temps de rencontrer un homme de tradition qui fonce dans la modernité. Troisième génération de chocolatiers, fixés au même endroit, en un seul point de vie. L’homme refuse de se multiplier, si on aime on se déplace jusqu’à lui. Et, franchement cela vaut le coup. La gamme de ses réalisations est vaste, certaines pralines ont été créées par le grand-père… Prenez le temps, visitez le petit musée au sous-sol et n’oubliez pas d’en acheter un peu avant de vous en faire expédier ensuite par la poste. C’est du bonheur à l’état pur.

(38 Place de la Liberté, 39600 Arbois, T. +33 (0)3 84 66 06 97 – www.chocolat-hirsinger.com).

Tout un fromage à Saint Antoine

Vous aimez le fromage et vous mourez d’envie de comprendre ce qu’est un Comté ? Cela vaut la peine. La renaissance de ce fromage particulier où le litre de lait est le plus cher de France et où les agriculteurs sont heureux ? Visitez la cave d’affinage de Comté du « Fort Saint Antoine » à Saint Antoine. Réservez bien avant de vous y rendre parce que l’endroit n’est pas toujours ouvert (Fort Saint Antoine, 25370 Saint-Antoine, T. +33 (0)3 81 49 14 34 – www.comte-petite.com). Si d’aventure vous ne pouviez pas visiter le Fort, arrêtez-vous à la crèmerie Marcel Petite (1 Rue Sainte-Anne, 25300 Pontarlier, T. +33 (0)3 81 39 09 50). La responsable de la boutique est d’une compétence hors norme.

Manger et dormir en Franche-Comté

Ensuite, allez donc vous restaurer et dormir au Bon Accueil à Malbuisson (1 étoile Michelin). J’y ai mangé une truite au bleu comme il y avait longtemps que je n’en avais pas dégustée. C’était juste somptueux, hors norme. Madame en salle, monsieur aux fourneaux et des chambres confortables sans chichis ni ostentation. Bref, un grand morceau de bonheur (1 Chemin de la Grande Source, 25160 Malbuisson, T. +33 (0)3 81 69 30 58, www.le-bon-accueil.fr).

Autre adresse, pour manger, et dormir le cas échéant, Le Tillau est un restaurant du bout du monde, en montagne, où l’on aurait envie d’entendre les clarines des vaches rythmer le jour qui se lève. Magnifique carte de produits locaux aux saveurs authentiques et pas pour frimer (Le Mont des Verrières, 25300 Verrières-de-Joux, T. +33 (0)3 81 69 46 72, www.letillau.com).

Enfin, à Arbois, on vous conseille les chambres d’hôtes « Closerie les Capucines ». Un must, un accueil hors norme, des chambres coquettes et confortables, en plein cœur de la ville. Il y a un grand jardin, une piscine même. Une jolie étape ! (« Closerie les Capucines », 7 Rue de Bourgogne à 39600 Arbois, T. +33 (0)384 66 17 38, www.closerielescapucines.com).

Et pour étancher notre soif ?

Et puis, parce que, qui dit Franche-Comté dit Jura, et donc aussi terre de vins, deux domaines à vous suggérer, dans deux styles radicalement différents.

Biodynamie au Domaine de la Pinte  

Non, n’ayez pas peur, les biodynamistes sont gentils et tout à fait comme tout le monde. Les gens qui travaillent en suivant cette méthode particulière ont une conscience extrêmement pointue de leur environnement et des dégâts que l’homme peut infliger à la nature. Ils veulent rééquilibrer les choses et c’est une excellente idée. Les vins sont en général superbement travaillés, au millimètre. Non, ce ne sont pas des vins nature. Pas d’arômes déviants ni turbidité inquiétante. Les vins du Domaine de la Pinte méritent au moins la visite et un petit espace dans votre coffre.

(Domaine de la Pinte, 8 Rue de l’Hôtel de Ville, 39600 Arbois – Domaine : 8 Route de Lyon, 39600 Arbois T. +33 (0)3 84 66 06 7, www.lapinte.fr)

Du bon temps au Domaine De Lahaye

L’homme qui dirige ce domaine est juste hors norme, d’une gentillesse extraordinaire, didactique en diable et sans langue de bois. Prenez le temps large, pas deux heures ce sera trop court, ce n’est pas le genre de domaine que l’on visite en coup de vent. Certes, c’est pas très glamour d’extérieur, mais derrière les murs il y a la convivialité, et ça, c’est l’essentiel lorsque l’on parle de vin.

Le Domaine De Lahaye – Guillaume Tissot (Domaine De Lahaye, 45 Impasse Jeanne d’Arc, 39210 Nevy-sur-Seille, T. +33 (0)6 80 38 54 06, www.domaine-de-lahaye.fr).

Absinthéisme

Tant que vous êtes là, découvrez aussi l’absinthe et ses secrets. Surtout, le plus important, le mensonge d’Etat qui a conduit à l’interdiction totale (et parfaitement injuste) de la « Fée Verte ». Non, l’absinthe ne rend pas fou, non Vincent Van Gogh ne s’est pas tranché l’oreille dans une crise d’éthylisme liée à l’absinthe. Bref, osez faire le chemin et redécouvrez cette boisson aux vertus médicinales inventée par des mamies et dont il y a tant de choses à dire…

Pour une découverte de l’histoire de l’absinthe à Pontarlier : Musée Municipal, 2 Place d’Arçon, 25300 Pontarlier, T. +33 (0)3 81 38 82 11.

Vous aimerez peut-être aussi ? Sous le charme de la Vendée à Saint Gilles Croix de Vie