champagne

Quel champagne choisir pour les Fêtes ?

C’est la saison, les boules sont prêtes à être dépoussiérées, les sapins attendent d’être coupés, les recettes sont révisées en profondeur, et les bulles patientent dans les caves…

Reading Time: 4 minutes

Des bulles et encore des bulles

Oui, mais tout ce qui pétille n’est pas forcément du Champagne, et tout, même en Champagne n’est pas forcément génial. Il y a de tout, à tous les prix, de toutes provenances. La tendance régionale est aux crémants de Wallonie, le Cava semble un peu marquer le pas, le Prosecco n’est pas le raz-de-marée escompté, les bulles d’ailleurs sont quasiment quantité négligeable sur nos tables et dans les linéaires, et le seigneur rémois reste en tête de nos préférences.

La Belgique étant ce qu’elle est, le Nord et le Sud du pays ont des comportements forts différents. La Flandre est une énorme consommatrice de Cava, à un point tel que dans le langage courant, tout ce qui pétille, proposé au verre, se nomme « coupe de Cava » même quand cela n’en n’est pas. Il faut dire que sur une quantité importée d’une trentaine de millions de flacons, près de 80 % est consommé au nord du ring de Bruxelles. Nous importons aussi un peu plus de 9 millions de bouteilles de champagne, dont, mais là c’est au doigt levé, plus ou moins 4 millions de bouteilles achetées en direct à la propriété. Un peu plus de 70 % de ce total serait consommé dans le Sud du royaume.

Une bouteille de Champagne ne vaut pas loin de 3,5 bouteilles de Cava au prix départ propriété, économiquement c’est donc kif-kif. Ou pas loin. Mails il faut noter aussi que la part des achats transfrontaliers a explosé depuis l’augmentation brutale des accises sous le gouvernement sortant et aucun outil ne permet de savoir précisément quelle quantité de vin percole depuis tous les pays environnants. Tout ce que l’on sait avec précision, c’est que le montant des taxes perçues est inférieur à ce qu’il était avant l’augmentation. C’est bête hein. Bref, en attendant, j’ai testé pour vous quelques jolies bouteilles, d’ici et là, de cavistes et de grandes surfaces. Des choses connues, d’autres moins, car la Champagne, avec près de 8.000 récoltants manipulants, recèle encore bien des secrets et le tout dans des gammes de prix hétérogènes. Suivez la visite et en route…

La sélection de champagne d’Eric Boschman 

Bissinger & Co « Grand Prestige »

Champagne

Chardonnay et Pinot Noir

France

21,99 €

LIDL

15/20

Un gentil champagne, avec une étiquette qui fait fête, assez gras, plutôt rond, avec une pointe d’amertume en fin de bouche qui tend l’ensemble. C’est même plutôt bien.

Nicolas Feuillate Vintage 2012 Blanc de Blancs

Champagne

Chardonnay

France

26,99 €

CARREFOUR

16/20

Très floral, tout en finesse, c’est joli, mais une petite pointe d’amertume en fin me dérange un peu. Mais c’est un détail, parce que la bouteille est jolie néanmoins. Belle cuvée pour l’apéritif, elle prolongera parfaitement la soirée des amoureux…

champagne

Domaine Corniot « Cuvée Alexis St Aude Prestige »

Champagne

100 % Chardonnay

France

20,06 €

www.vinmus.be

14/20

Le chardonnay joue pour sa pomme, avec une touche un peu fumée, beurrée, biscuits spéculoos. C’est vif en bouche, un peu court, mais ça finit bien. Un vrai champagne de soif, pour toutes les périodes de la journée même en dehors des fêtes.

 

Duval-Leroy « Brut Réserve »

Champagne

Pinot Noir et Chardonnay

France

DELHAIZE

16,99 €

15/20

Un classique de fin d’année chez nous, Madame Duval a des racines belges. Et un classique dans nos verres, bien fait, simple, plutôt rond, avec une belle touche de pommes jaunes râpées en bouche. Parfait pour toute la famille sans se tracasser.

champagne

Ullens Brut Lot 01

Champagne

56 % Pinot Meunier, 37 % Chardonnay, 7 % Pinot Noir

France

www.deconinckwine.com

Prix conseillé : 38 €

18/20

Bon d’accord, il faut aimer le pinot meunier, parce qu’il est assez expressif et puissant, mais c’est une très belle bouteille que voilà. Un champagne de table, de gastronomie que vous ne boirez pas trop frais pour ne pas le casser. Il mériterait même une carafe tant il est bien fichu. Pour accompagner une belle tranche de foie gras ou un chapon rôti, à mon avis ce sera parfait. A découvrir rapidement sous peine de louper un nouveau très grand !

champagne

Laurent Lequart Brut Nature

Champagne

100 % Pinot Noir

France

www.corawine.be

24,99 €

18/20

Juste un mot, magnifique ! C’est élégant, superbement travaillé, fin. Suffisamment puissant pour tenir tout un repas, avec un homard grillé ce sera une tuerie. Pour accompagner un faisan à la brabançonne, je me dis qu’il n’y a pas eu mieux depuis longtemps. Le genre de vin qui réconcilie avec les bulles si quelqu’un ne les aimait plus.

 

Deutz Brut Classic

Champagne

Chardonnay et Pinot Noir

France

www.rob-brussels.be

37,80 €

16/20

Un classique pratiquement parfait, idéal à l’apéritif pour accompagner des amis et un peu de foie gras. La bulle est fine, élégante, la bouche est délicate et aérienne. C’est un beau vin que voilà.

champagne

Laurent-Perrier Blanc de Blancs brut nature

Champagne

100 % Chardonnay

France

Vinalgros

Prix sur demande

18/20

Dans les années 80, la maison fut une des pionnières à présenter des « brut nature », c’est dire s’ils savent y faire lorsqu’il s’agit de produire des vins équilibrés et tendus à la fois. Ce chardonnay est frais, nerveux, vif. C’est profond, cela réveille les papilles et les neurones. En résumé, pour un apéritif ou une fête jusqu’au bout de la nuit, on touche au sublime. J’adore !


© Fiftyandme 2021