Edouard Janssens : Le bon oeil

Reading Time: 2 minutes

Tantôt abstraits, tantôt figuratifs, les clichés hors norme de l’artiste répondent à une grande liberté formelle et le montre telle qu’il est : foisonnant, pluriel, moderne, à suivre.

Par Raoul Buyle

life-magazine

Avec la photographie, dit-il, je ne souhaite pas rester observateur mais partager l’essence même de mes émotions et communiquer des énergies positives. Edouard Janssens est photographe de studio, portraitiste, à la fois artiste et technicien, fidèle à l’argentique mais fou des nouvelles technologies. Son talent ? Savoir fusionner différentes disciplines de la photographie. Pas plus néo-ceci que post-cela, son œuvre répond à la plus grande subjectivité, celle du cœur. Et c’est pour ça qu’elle plait tant.

Cette quête récurrente de la « beauté essentielle » perce le masque ténu des apparences dans les nombreux travaux photographiques qu’il expose. Qu’il s’agisse des visions intérieures de l’âme suggérées par un iris humain agrandi 10.000 fois (série Windows to the Soul) ou de photos de fleurs en noir et blanc (série Flower Portraits) travaillées exclusivement en argentique et privilégiant les développements manuels, ou encore des clichés très techniques de notre bonne vieille Terre vue d‘en haut (série Stratos-Sphère) magnifiant les clartés solaires, les tonalités froides et intenses du bleu et les noirs profonds. On aime aussi tous les visages souriants, discrets ou éclatants, immortalisés par Edouard Janssens, alignés, faussement anonymes (série One To One Hundred Years). Idem pour ces photos aux contours aléatoires (série Expired Instants), fruits d’une connivence fortuite ou de coïncidences programmées, comme des traces imprécises déposées par l’usure, qui traduisent l’urgence de vivre. Sans oublier les clichés réalisés à la Mer du Nord (série Solitude Standing), sans doute les plus intimes d’Edouard, comme autant d’impressions photographiques en noir et blanc qui font corps avec la nature dont ils s’inspirent.

Life-magazine

Le regard d’Edouard Janssens n’est jamais gratuit. Un parti-pris à la fois technique et esthétique qui rend ses clichés remarquables. Comme autant d’œuvres d’art. L’éclectisme de l’artiste l’a amené à explorer une nouvelle expression : l’Art génératif. Une création généralement numérique se basant sur des algorithmes pour concevoir des œuvres aléatoires se générant d’elles-mêmes. L’informatique au service de l’abstraction et de la beauté formelle, on adore !

Life-magazine

Edouard Janssens Photography • Chemin de la Maison du Roi 32 A – 1380 Lasne
02 385 35 25 • edouard@janssens.com • www.edouardjanssens.com


Article paru dans « Elle Décoration Hors série spécial Belgique n°241″ décembre 2015


© Fiftyandme 2021