Mais qui est (vraiment) Stéphane De Groodt ?

Connu pour manier le verbe comme personne, Stéphane De Groodt revient sur scène avec Valérie Bonneton ce 22 décembre pour jouer « Qui est Monsieur Schmitt ? ». Nommée aux Molières pour son texte, cette pièce de Sébastien Thiéry nous fait voyager en absurdie le (sou)rire aux lèvres..

Reading Time: 2 minutes

Qui êtes vous (vraiment) ?

Stéphane De Groodt : Je suis ce que je deviens… Ça met du temps à savoir qui on est. On se construit en fonction du regard de l’autre, du temps qui passe… On est ce qu’on devient, petit à petit, au fil de la vie. En fonction des rencontres aussi. On n’est pas la même à 20, à 30 ou à 50 ans. Je suis d’ailleurs très heureux d’évoluer. Ou d’évaluer. Ou de me réévaluer. C’est (é)mouvant. Par exemple, dans la pièce, ce qui est intéressant, c’est que mon personnage ne sait plus très bien où il est et c’est sa femme qui l’aide à se recentrer. On a toujours besoin des autres. On vivrait sur une île déserte, on ne pourrait pas savoir si on est égoïste, généreux, schizophrène… C’est l’autre qui nous aide à profiler notre personnalité.

Qui aimeriez-vous être ?

Stéphane De Groodt : Je suis content d’être celui que je suis. Mais de nouveau, quand on est confronté à l’autre, parfois je n’ai pas envie d’être celui là, ou l’inverse. L’autre est un miroir, il renvoie une image de nous. Je ne sais pas toujours qui j’aimerais être. J’ai voulu être beaucoup de choses dans ma vie. J’ai voulu être un pilote de course, un acteur, un père de famille, un ami… J’ai voulu être tout ce qui m’a animé : que ce soit des rêves d’enfant, des absolus, des projections… On passe sa vie à devenir. Donc on pourrait me reposer la question chaque jour, ma réponse serait différente. Je veux surtout être un bon père, un bon ami, un bon acteur. Je veux être de bonne compagnie, aimable,… C’est assez bateau, mais j’aime le bateau !

Et qui est Monsieur Schmitt ?

SDG : Mr Schmitt, c’est vous, c’est moi, c’est nous. C’est quelqu’un qui peut à un moment donné glisser, déraper… Ne plus savoir vraiment qui il est. Se perdre. Se retrouver. C’est bien de se perdre… Parce que quand on se perd, on découvre des lieux qu’on ne connaissait pas. On redécouvre aussi des choses, des odeurs, des éléments. Monsieur Schmitt c’est quelqu’un qui est en quête… de lui-même. Et c’est bien, sinon on a une vie un peu monotone, monocorde. Ça nous permet parfois de nous remettre en question. Voilà Mr Schmitt ! C’est quelqu’un qui est en chemin pour redécouvrir qui il est et qui il a été.

Pourquoi allons-nous adorer cette pièce ?

SDG : Parce ce qu’elle vous parle ! Parce qu’elle est drôle, touchante, bouleversante, folle et absurde. Et que la vie est absurde, donc ça parle de la vie. Et la vie est tout sauf n’importe quoi. Donc cette pièce parle de l’essentiel, puisqu’elle parle de nous.

Le 22 décembre 2021 à 20h au Cirque Royal


© Fiftyandme 2022