Témoignages : Ces Belges ont tout plaqué pour vivre la Dolce Vita en Italie !

Reading Time: 4 minutes

Autour d’un bon verre avec Hilde Van den Dries

Durant son enfance, l’Anversoise Hilde Van den Dries a passé beaucoup de temps dans les montagnes. Au cours de sa carrière dans le marketing, elle aimait déjà s’imaginer à la tête de son propre domaine vinicole. Un rêve qu’elle jugeait irréaliste… jusqu’à ce qu’une tumeur au cerveau la pousse résolument à concrétiser son souhait.

«Nos vignes se trouvent à Laatsch à Vinschgau, à une altitude qui peut s’élever jusqu’à 1.340 mètres au-dessus du niveau de la mer. Comme le terrain est accidenté et que les pentes sont raides, nous effectuons tout le travail à la main. Nous vendangeons en novembre et créons des vins minéraux, dont le goût reste marqué par le terroir. Personnellement, j’apprécie beaucoup le Lagrein, un cépage typique du Sud-Tyrol. Il peut présenter un caractère très puissant. La fraîcheur du Vernatsch me plaît aussi. Les vins dont je raffole, sont surtout le Solaris et le Souvignier Gris. Je les cultive, et je constate, à chaque fois, l’énorme potentiel que possèdent ces variétés de raisins. Nombre de Belges ignorent que le Sud-Tyrol constitue une région viticole aussi extraordinaire. Les amateurs de vin peuvent donc y découvrir un vaste assortiment. Même si vous ne vous intéressez pas au vin, cette contrée n’en demeure pas moins magnifique. La tranquillité et la nature, à l’état intact, sont omniprésentes. Il existe une multitude d’endroits charmants, à proximité. Je sors souvent avec mon chien. Soit pour une promenade paisible, autour du lac de San Valentino alla Muta, ou pour une randonnée sportive, dans le parc national du Stelvio. La ville thermale de Meran/Mérano s’avère extraordinaire. Elle dégage une atmosphère méridionale et méditerranéenne».


© Fiftyandme 2022