Marrakech côté ville, côté campagne

Reading Time: 6 minutes

Songe d’orientalisme ou port d’attache de voyageurs en quête d’authenticité, Marrakech continue à aiguiser et éveiller les sens en dévoilant toutes les facettes de son talent. Fidèle à ses racines, la ville rose puise dans ses forces novatrices pour rêver un nouvel Orient.

par Manoëlle Sepulchre

Nul ne peut ignorer la fascination qu’exerce depuis toujours Marrakech, ville impériale, halte caravanière aux confins des routes du désert, ni résister à l’envoutement de cette ville mystérieuse, orientale et occidentale à la fois, chargée de symboles et d’histoire, dont la lumière magique a séduit nombre de peintres et d’écrivains. Véritable oasis, elle est entourée d’un océan de palmiers surplombé par les monts enneigés de l’Atlas, ultime barrière aux portes du Sud.

Marrakech côté ville

Quant à la Médina de Marrakech, elle fascine toujours autant qu’elle intrigue. De grands murs aveugles en terre sèche cachent des palais et maisons qui, imbriqués les uns dans les autres, ne livrent leurs secrets qu’aux quelques privilégiés qui franchissent leurs lourdes portes en bois sculpté.

Derrière la place Jemaa el-Fna, grouillante d’un monde hétéroclite, un étonnant labyrinthe de ruelles dévoile, loin des artères envahies, des scènes de la vie quotidienne, des sourires accueillants et complices, qui jalonnent le parcours qui mène aux riads.

A deux pas du Musée de Marrakech et à côté de la Kouba le belge Philippe Taburiaux a réhabilité Talaa 12, un riad atypique d’un orientalisme subtil aux lignes épurées. Le résultat est élégant.

Il perpétue la tradition d’hospitalité familiale qui fait le charme de ce lieu hors du temps, fermé de l’extérieur mais ouvert sur un patio planté d’orangers et de palmiers. Un jardin aromatique entoure la fontaine et les larges terrasses offrent une vue à 360° sur la médina et son menzeh (sa haute tour) domine le Musée de Marrakech, la Médersa Ben Youssef et les souks, avec pour toile de fond les montagnes de l’Atlas.

Il existe une tradition hôtelière qui veut qu’une adresse de qualité soit celle où le client vive à l’hôtel comme chez lui. Rares sont les établissements à réussir ce tour de force. Défi relevé à Marrakech pour cet architecte belge hors du commun.

talaa12-lifemag

www.talaa12.com

Marrakech côté campagne

Il faut rouler près d’une demi-heure, filer droit vers l’Ourika et cahoter sur quelques kilomètres de pistes. Marrakech, ses fêtes, ses soleils, son agitation se sont éteints dans le rétroviseur. On ne voit plus que l’Atlas.

Le Palais Paysan

En voilà un nom bien étonnant pour un hôtel haut de gamme situé à 30 minutes de la ville ! Il faut dire que le cadre de cet hôtel de caractère est unique. Pour arriver à ce résultat, le défi fût de taille puisqu’il a fallu pas moins de deux ans de travaux pour transformer quatre hectares de terres vierges en jardins luxuriants. Le jardin est un écrin, figuiers pour rappeler les charmes du Maghreb, palmiers pour rester couleur locale et une multitude d’arbustes de toutes tailles pour préserver l’intimité des lieux.

Le charme continue d’opérer à la découverte des seize chambres spacieuses et confortables tournées vers l’Atlas. Les espaces s’enrichissent de mobilier traditionnel et design. La décoration, confiée à Ludovic Petit, fait l’éloge de l’artisanat local, mixant zelliges, carreaux bajmat, boiseries, tapis et coussins tissés à la main.

Tout invite à pénétrer dans un univers de luxe et d’élégance, où sont mis en valeur les talents des artisans marocains. Ce qui donne une belle atmosphère de raffinement contemporain tout oriental. La sophistication et l’imagination des deux propriétaires s’expriment en toute liberté.

La piscine, le hammam et la cabine de massage réservent des moments de pure détente qui se prolongent sur la terrasse du restaurant. Chargé d’émotion, le paysage unique dévoile une campagne déserte et des montagnes qui semblent toucher les étoiles.

Entre trek sportif et randonnée paisible, on trouve au départ de l’hôtel des randonnées pédestres de tous niveaux pour découvrir à travers la marche, à cheval ou en VTT, montagnes et villages de l’Atlas marocain.

Et pour conserver la promesse d’un séjour de rêves mentholés saupoudrés de saveurs doucereuses, le Palais Paysan est le lieu idéal pour se retrouver entre amis, en famille, ou pour célébrer un événement tel qu’un anniversaire ou mariage.

A l’écart de l’agitation de la ville rouge, le Palais Paysan a su développer une autre façon de vivre Marrakech. Car ce ne sont pas seulement les lieux qui ont une âme, c’est aussi et avant tout les deux propriétaires et la gentillesse de leur équipe qui donnent ses lettres de noblesses à cet établissement.

Voilà donc réussi le parfait « ici comme chez soi ».

palais-paysan-life-magazine

www.lepalaispaysan.com


© Fiftyandme 2021