Paris, une ode à la découverte

Reading Time: 5 minutes

… A des expos de rêve

Art contemporain, architecture, musique, haute couture ou cinéma, toutes les disciplines se dévoilent et s’exposent… Un menu prestigieux !

shutterstock_155954927

C’est sans doute une des expositions les plus prisées de 2015. Jusqu’au 13 juillet, le Grand Palais met à l’honneur Diego Velasquez, dans une exposition intitulée Velasquez et les siens. Des œuvres du peintre baroque espagnol (ici l’infante Marguerite) côtoient celles d’artistes « qu’il a pu connaître, admirer ou influencer ».

shutterstock_255766021

A ne pas rater : Bruce Nauman, une des figures majeures de l’art contemporain,  à la Fondation Cartier pour l’Art Contemporain. En explorant de manière rigoureuse et innovatrice plusieurs moyens d’expression (néon, sculpture, film, vidéo, performance, dessin), il est considéré comme l’un des pionniers de l’installation. Jusqu’au 21 juin.

shutterstock_170690261

Dans ce siècle qui clame la mort du sujet et franchit tous les « ismes » à grandes avancées – impressionnisme, symbolisme, fauvisme, cubisme, surréalisme, futurisme – Bonnard apparaît comme le plus classique des modernes, ou comme le plus moderne des classiques, explorant obstinément cette « passion périmée de la peinture  » qu’il porte aux frontières de l’abstraction colorée. Jusqu’au 19 juillet au Musée d’Orsay.

shutterstock_150013940

Comme dans un écho lointain à ‘L’Homme de Vitruve’ de Léonard de Vinci, le corps humain devient l’unité de base des constructions du Corbusier. Le Centre Pompidou utilisera les réflexions de Charles-Edouard Jeanneret, dit Le Corbusier, sur le corps et ses mouvements pour guider cette rétrospective autour de celui qui, encore aujourd’hui, symbolise la modernité architecturale du XXᵉ siècle. Du 29 avril au 3 août.

shutterstock_200847854

Après avoir traversé le globe, l’exposition itinérante consacrée au travail du couturier Le monde de la mode de Jean-Paul Gaultier – de la rue aux étoiles, s’installe dans la ville de cœur du créateur, aux Galeries Nationales du Grand Palais, du 1er avril au 3 août.

shutterstock_173129408

Poudlard, l’école de magie d’Harry Potter, ouvre ses portes aux fans français le temps d’une exposition du 4 avril au 6 septembre. On retrouvera sur les 2000 m² de la Cité du Cinéma de Luc Besson l’univers créé par J.K. Rowling. L’immersion dans la peau d’Harry, Ron ou Hermione sera totale grâce à la reproduction grandeur nature de décors et la présentation de nombreux accessoires (balais et baguettes magiques, vif d’or…) et autres créatures.

shutterstock_158944139

Depuis toujours, les travaux des uns font le bonheur des autres. Le San Francisco Museum of Modern Art, fermé pour rénovation depuis 2013, fait voyager ses collections dans le monde : elles feront une halte du 8 avril au 22 juin au Grand Palais à travers l’exposition Icônes américaines – Chefs-d’œuvre du SF MOMA et de la collection Fisher. Un ticket pour l’art US du XXᵉ siècle, augmenté d’une sélection de la très importante collection privée des propriétaires de la marque Gap, Doris et Donald Fischer, en dépôt au musée.

Philharmonie

Et pourquoi pas terminer ce séjour par la découverte de la nouvelle Philharmonie de Paris qui, après 5 années, vient de rouvrir ses portes et attend les mélomanes du monde entier. L’exposition David Bowie is s’y installera du 2 mars au 31 mai : 300 documents, visuels et sonores, dont certains inédits, des photographies, des films ainsi que des tenues de scènes et instruments. Deux spectacles ont également été créés pour l’occasion.



© Fiftyandme 2022