hotel lutetia

L’hôtel Lutetia à Paris : la renaissance d’une légende

Après plus de quatre ans de travaux, le célèbre hôtel Lutetia à Paris a rouvert ses portes en 2018.  Grâce à sa cure de jouvence, l’établissement a obtenu la mention très prisée de « Palace ».  Et si les diamants sont éternels, les palaces aussi. Les vrais, ceux qui tirent leur réputation d’une longue et prestigieuse histoire. Parce que l’on ne s’impose pas palace, on le devient. Et dans ce domaine, l’hôtel Lutetia à Paris est sans doute l’un des meilleurs exemples de ce que la gloire doit à la longévité.

Reading Time: 3 minutes

Construit en 1910 à l’initiative de sa propriétaire Marguerite Boucicaut dans le quartier Saint-Germain-des-Prés, cet hôtel fut précurseur de l’Art déco au début du XXe siècle. Mais aussi du luxe à la fois accessible et non ostentatoire pour héberger les principaux clients et fournisseurs de son célèbre grand magasin situé juste en face, le Bon Marché. Aujourd’hui, avec sa façade toujours ondulée comme une vague reconnaissable entre toutes, l’hôtel reste une référence incontournable de l’hôtellerie de luxe à Paris.

Pour mener à bien un tel chantier, il fallait une pléiade de talents, à tous niveaux.

Le Lutetia, un établissement hors du commun

C’est l’architecte Jean-Michel Wilmotte, accompagné de nombreux artistes, artisans d’art et architectes des Bâtiments de France, qui a œuvré pour assurer la cohérence du projet.
Il a pris soin de conserver l’esprit des lieux, tout en faisant entrer de la lumière. Et cela, grâce à la création d’un patio et la mise en lumière de la verrière historique du salon Saint-Germain, rehaussée d’une œuvre contemporaine et colorée de l’artiste Fabrice Hyber. Ensemble ils sont parvenus à respecter le caractère grandiose de cette demeure historique en y injectant une dose de modernité et même un peu de cette irrévérence qui fait le charme de Paris.

hotel lutetia

Dans cet illustre endroit, l’esprit contemporain côtoie subtilement le riche passé de l’établissement et invite ses hôtes à vivre une parenthèse enchantée hors du temps. Le bar Joséphine et son ambiance jazz d’un côté, le salon Saint-Germain et sa (très) surprenante verrière aux 12 héros conçue par l’artiste contemporain Fabrice Hyber de l’autre. En arrière-fond, l’orangerie et son joli jardin d’hiver servent le petit-déjeuner ou une pause gourmande autour du jeune chef pâtissier Gaëtan Fiard, 29 ans, sacré champion du monde des arts sucrés en 2014.

Ce dernier dévoile des desserts faisant la part belle aux fruits, aux épices, aux herbes… Clin d’œil à la pâtisserie française, l’incontournable Saint-Honoré devient le dessert signature Saint-Germain : croustillant tube de pâte feuilletée, crémeux au chocolat avec caramel coulant et sobatcha. Ou encore le biscuit roulé à la fraise qui se réveille sous les notes méconnues du poivre de Kampot. Une pure merveille !

Le Lutetia a de tout temps été un temple de la gastronomie, s’appuyant sur des chefs créatifs et passionnés comme le chef étoilé marseillais Gérald Passedat. Ce dernier régale chaque jour une poignée de convives dans le cadre cosy de la Brasserie Lutetia et propose une histoire toujours en évolution, entre hédonisme, raffinement et créativité. Avec l’aide du chef exécutif Benjamin Brial, il fait la part belle aux poissons et fruits de mer, dont il a fait sa signature. Tous les produits de la mer, poissons, crustacés, céphalopodes, fruits de mer et même algues occupent le devant de la scène – et de la Seine !

hotel lutetia

Une part importante des travaux concernait le creusement des étages en sous-sol. Un tour de force réussi. Le Lutetia peut ainsi proposer à ses hôtes ce qui lui manquait cruellement : un vrai espace bien-être.

Ainsi le très pur spa Art déco Akasha, pensé comme une bulle totalement hollistique de 700 m², est organisé autour des quatre éléments : Terre (son bar offre une sélection d’infusions, jus frais et boissons énergisantes), Feu (à travers des entraînements de haute performance encadrés par des professionnels), Air (via le travail autour de la respiration grâce à des méthodes douces comme le tai-chi, le yoga et la méditation anti-insomnie), mais surtout l’élément Eau, superbement incarné par sa piscine de 17 mètres baignée de lumière naturelle, un joyau rare en pleine capitale.

Plus d’infos sur www.hotellutetia.com