vermifuger

Comment protéger son animal des vers ?

Protéger notre ami à quatre pattes des vers, cela passe bien entendu d’abord par la vermifugation. Cependant, on peut également mettre d’autres choses en place pour l’en prémunir et créer un environnement sain.

Reading Time: 3 minutes

En plus de protéger notre animal, on se protège aussi, ainsi que notre famille. En effet, une fois l’animal infecté, le ver adulte peut produire jusqu’à 100.000 œufs et rendre les humains malades, eux aussi.

Quelques règles d’hygiène de base à suivre :

  • Laver les fruits et légumes méticuleusement avant de les manger.
  • Se laver les mains après avoir touché un chien/chat ou lorsqu’on a travaillé dans le jardin. Surtout lorsque les enfants ont joué à même le sol ou dans le sable.
  • Empêcher les animaux d’aller dans le sable
  • Nettoyer immédiatement les excréments de notre animal, ainsi que vérifier la présence de vers dans ceux-ci.
  • Nettoyer régulièrement la litière de notre chat avec de l’eau et du savon.
  • Eviter tout contact avec les chiens, chats et renards errants.
  • Ne pas donner de viande ou d’abats crus à notre animal

Vermifuger : quand, comment ?

La fréquence à laquelle notre animal doit être vermifugé dépend de l’habitat et du mode de vie de celui-ci, ainsi que de l’espèce de ver. On recommande de le vermifuger tous les mois, mais pour la plupart des animaux, quatre fois par an suffisent.

Afin de faciliter la vermifugation qui peut être stressante pour notre compagnon sur pattes, des comprimés savoureux facilitant l’absorption existent (parfois même en forme de petits os !). Généralement, ils ont une ligne de rupture au milieu pour que le dosage soit optimal : une seule dose suffit pour tuer les larves et vers gastro-intestinaux.

Une autre solution, c’est d’utiliser une pipette unique : elle est directement posée sur la peau de l’animal, ce qui permet une absorption par celle-ci, qui va ensuite pénétrer dans la circulation sanguine pour éliminer les larves migratrices et les vers adultes.

Bien entendu, demander conseil à son vétérinaire et/ou à son pharmacien reste le premier réflexe à avoir, pour une vermifugation sereine et sans souci !

vermifuger

Plus d’infos sur www.dronspot.be

Dronspot (Praziquantel/Emodepside) solution pour spot-on pour petits chats (30 mg/7,5), pour chats moyens (60 mg/15 mg), pour grands chats (96 mg/24 mg). Indications : Pour le traitement des infections parasitaires mixtes chez les chats causées par les vers ronds et les vers plats des espèces suivantes : Toxocara cati (stades adulte mature et immature et stades larvaires L3 et L4), Toxocara cati (stade larvaire L3 – traitement des femelles en fin de gestation en prévention d’une transmission à la portée via l’allaitement), Toxascaris leonina (stades adulte mature et immature et stade larvaire L4), Ancylostoma tubaeforme (stades adulte mature et immature et stade larvaire L4), Dipylidium caninum (stades adulte mature et immature), Taenia taeniaeformis (stade adulte), Echinococcus multilocularis (stade adulte). Posologie : Les doses minimales recommandées sont de 3 mg d’emodepside/kg de poids corporel et 12 mg de praziquantel/kg de poids corporel, soit 0,14 ml de Dronspot/kg de poids corporel. Pour le traitement des vers ronds et des vers plats, une seule administration est efficace. Pour le traitement des femelles gestantes en prévention de la transmission de Toxocara cati (stade larvaire L3) via l’allaitement aux chatons, une administration unique approximativement 7 jours avant la date estimée de mise-bas est efficace. Contre-indications : Ne pas utiliser chez les chatons de moins de 8 semaines ou pesant moins de 0,5 kg. Ne pas utiliser en cas d’hypersensibilité aux principes actifs ou à l’un des excipients. Effets indésirables : Le médicament vétérinaire peut provoquer de la salivation et des vomissements dans de très rares cas. Des troubles neurologiques légers et transitoires comme de l’ataxie ou des tremblements peuvent apparaître dans de très rares cas. Ces symptômes résulteraient du léchage du site d’application par le chat, immédiatement après le traitement. Dans de très rares cas après administration de du médicament vétérinaire, une alopécie transitoire, du prurit et/ou une inflammation ont été observés au site d’application.


© Fiftyandme 2021