Comment reconnaître les signes de démence chez un chien ?

Vous avez remarqué des changements dans le comportement de votre chien récemment ? En fonction de son âge, il pourrait s’agir de signes de démence chez votre chien. En vieillissant, la démence peut se manifester chez l’animal de la même manière que la maladie d’Alzheimer chez l’homme.

Reading Time: 2 minutes

Les signes de démence chez un chien

Les chiens atteints de syndrome confusionnel présentent des symptômes tels que de la désorientation, des troubles de la mémoire et du sommeil, de l’incontinence et de l’anxiété. Par exemple, les chiens oublient certains apprentissages, cessent de faire la fête à leur propriétaire, cherchent leur panier, confondent une porte de placard avec celle qui donne accès au jardin, restent coincés derrière un meuble, deviennent craintifs ou agressifs, se désintéressent des promenades, ne trouvent plus leur bol d’eau, gémissent la nuit comme s’ils souffraient…

Les vétérinaires diagnostiquent la démence chez un chien (ou un chat) si au moins l’un des symptômes suivants est rapporté par son maître :

  • Désorientation : l’animal perd ses repères familiers et sa capacité à s’orienter.
  • Perte d’ interactions : le chien montre une perte d’intérêt pour ses maîtres ou pour ses congénères, il ne recherche plus les caresses, les contacts…
  • Altération du cycle de sommeil : de l’agitation la nuit ou à l’inverse un sommeil prolongé durant la journée sont souvent constatés.
  • Malpropreté : l’animal devient incontinent ou ne demande plus à sortir.
  • Baisse d’activité : l’animal perd l’appétit, ne répond plus aux ordres ou aux stimuli, montre une anxiété accrue et des comportements inhabituels.

Vous reconnaissez certains symptômes ? Alors, prendre rendez-vous avec votre vétérinaire est la 1ère chose à faire. Mais il ne s’agit pas forcément de démence, les signaux énumérés ici peuvent également révéler d’autres pathologies.

Maladie du vieillissement

Les symptômes s’installent légèrement au début, de sorte que le tableau clinique n’est pas immédiatement reconnu… En général, les premiers signes de démence apparaissent vers 7 ou 8 ans, selon la race et la taille de l’animal.

Comment le soigner ?

Si aucune guérison n’est possible, certains traitements permettent une rémission de plusieurs mois. Comme chez l’homme, ils visent à maintenir un niveau acceptable de qualité de vie et à ralentir la progression de la maladie. Des solutions telles qu’un changement de régime alimentaire, une ration supplémentée en nutriments stimulants et en vitamines A, C et E, des médicaments psychoactifs, voire une thérapie comportementale. Le tout pouvant être associées à un enrichissement de l’environnement sous la forme d’exercices, de nouveaux jeux destinés à stimuler les fonctions cérébrales. Des aliments pour chiens ou des compléments alimentaires riches en oméga-3 et en antioxydants ont notamment prouvé leur bienfaits.

Bon à savoir : Vous pouvez essayer de stimuler le cerveau de votre compagnon à quatre pattes par l’odorat. Le nez d’un chien fonctionne pour la vie, comme un instinct. Cachez de petites friandises parfumées à différents endroits et inventez des jeux pour stimuler certaines parties du cerveau afin de renforcer le lien avec lui.

Il vous appartient également de veiller à préserver l’environnement familier de votre animal, notamment en s’abstenant de déplacer les meubles ou l’emplacement de la gamelle et du panier, et à ne pas le réprimander.

Au final, si le pronostic reste réservé, tous ces traitements affichent une bonne efficacité pour faire régresser les troubles comportementaux existants, retarder l’apparition de nouveaux symptômes et améliorer le quotidien de votre chien.

Vous aimerez aussi : Mon chien est-il stressé ?


© Fiftyandme 2022