muscler le périnée

L’importance de muscler le périnée après 50 ans

Plongée au cœur de l’intime avec l’étude du périnée. Cette partie du corps, trop peu connue, et affaiblie après un accouchement puis l’arrivée de la ménopause. A quoi sert-elle et comment la renforcer par des exercices ? On vous dit tout. Ou presque.

Reading Time: 2 minutes

Trop souvent négligé

Les femmes qui ont accouché connaissent les bienfaits et la nécessité de la gymnastique périnéale. Mais après cette période spéciale dans la vie d’une femme, le soin du périnée est souvent négligé. Oublié. Grave erreur. Avec l’arrivée de la ménopause, en effet, cette partie du corps a tendance à ne plus remplir son rôle majeur de soutien des organes génitaux. Pour rappel, le périnée, parfois baptisé hamac pelvien, est un groupe de muscles qui relie le pubis au coccyx. Il entoure l’urètre, le vagin et l’anus. Un périnée à qui l’on souhaite redonner toute son importance.

Pourquoi doit-on muscler le périnée ? 

  • Pour limiter les conséquences d’un accouchement, et, plus tard, celles de la ménopause. L’âge aidant, la masse musculaire se relâche inévitablement. Et un périnée relâché est souvent synonyme de fuites urinaires, de douleurs, de perte de sensations, de gaz.
  • Pour renforcer les sensations lors du coït. Un périnée plus musclé permet aux parois du vagin de se resserrer davantage et d’augmenter les (bonnes) sensations liées à la pénétration. Et ce pour les deux partenaires.
  • Se muscler le périnée permet surtout d’éviter une descente des organes. Ce que l’on nomme prolapsus génital dans le jargon médical et qui survient généralement après la quarantaine.

Comment le faire au mieux ?

Précisons que le travail de musculation s’effectue à tous les âges. Comme pour n’importe quel autre muscle. Ceci dit, avant de débuter un programme à domicile, une consultation chez le gynécologue peut s’avérer utile. Pour apprendre les bons gestes à suivre. Parmi les différentes méthodes possibles, en voici quelques-une, efficaces et faciles à mettre en pratique :

  • Effectuez une séance de pilates durant une dizaine de minutes par jour. On muscle ainsi le périnée, mais aussi les abdos, le dos ou les jambes. Sur Youtube, nombreux sont les tutos d’exercices divers, bien utiles à suivre en guise d’exemples. A l’instar de celui-ci :

  • Forcez votre périnée à se contracter sur la durée, donc à se renforcer. Avec l’utilisation de cônes vaginaux ou des boules de geisha. Le but à atteindre : se forcer à conserver les accessoires dans le vagin durant au moins une heure. Une fois par semaine idéalement. Pour tonifier le périnée. Avec de l’entraînement, vous augmenterez facilement la durée de l’exercice.
  • Si vous devez acheter vos accessoires et ne savez pas lesquels choisir, il existe un site exclusivement consacré au « matériel » dédié au périnée : perineeshop.com. On y trouve tout, y compris des conseils et des exercices. Un achat en ligne qui peut être plus facile et discret à effectuer qu’une visite dans un sex-shop. Quoique…