curcuma détox

Protéger son foie grâce au curcuma

Très en vogue, les cures détox remportent un franc succès auprès des femmes soucieuses de leur bien-être. A chaque saison son produit star pour faciliter le travail des émonctoires et se libérer des toxines ! Si les phytothérapeutes et les nutritionnistes proposent un panacée de solutions pour drainer et purifier l’organisme, il n’est parfois pas nécessaire de chercher plus loin que dans nos armoire de cuisine pour chouchouter notre santé. Découvrez les nombreux bienfaits du curcuma !

Reading Time: 2 minutes

Les bienfaits du curcuma

Surnommé le Safran des Indes, cette plante médicinale est utilisée depuis des milliers d’années pour sa curcumine, pigment polyphénolique qui donne sa couleur jaune à l’épice.

Le curcuma a des bienfaits très intéressants sur la santé (anti oxydant, anti inflammatoire, anti dépressif, anti infectieux,
etc…). Ici, nous nous concentrerons sur son action sur la sphère hépatique : en effet, le curcuma a cette faculté puissante
de protéger le foie ainsi que la vésicule biliaire.Au XVIIe siècle, Lemery disait que le curcuma était « propre à lever les obstructions de la rate pour la jaunisse et les pierres ». Dès lors, il sera  utilisé en cas de troubles hépatiques et/ou gastro-intestinaux mais également lors d’une cure de détoxification ciblée.

On peut dire que grâce au curcuma :

  •  La sécrétion de la bile est augmentée considérablement.
  •  Les aigreurs d’estomac et les remontées acides sont contrées efficacement.
  • Les ulcères gastro intestinaux guérissent plus rapidement.
  • Les cancers de la sphère digestive sont plus facilement évités.
  • La flore intestinale est améliorée.
  • La qualité et la production des probiotiques naturels est augmentée.
  • Les inflammations du système digestif diminuent.
  • Le pancréas est plus fort.
  •  Les toxines sont plus facilement évacuées par l’organisme.

En prime, le curcuma soutient l’intestin en cas de maladies chroniques et purifie les liquides organiques comme le sang et la lymphe.

Un avantage intéressant avec la prise de curcuma est que ce complément tout à fait naturel ne lèse absolument pas la paroi digestive. En effet, la curcumine pourra être prise de façon chronique comme un complément au mieux-être. Néanmoins, certaines contre-indications sont à prendre en considération. Comme pour beaucoup de remèdes naturels, le curcuma a aussi ses contre-indications. Par exemple, il ne doit pas être utilisé si vous souffrez d’obstructions des voies biliaires ou si vous
êtes déjà suivi par un traitement anticoagulants. En effet, les risques d’hémorragies sont alors bien présents.  Bien que très efficace pour prévenir certains cancers, il sera préférable de ne pas entamer une cure de curcuma si vous êtes en chimiothérapie.

Comment favoriser l’assimilation du curcuma par l’organisme ?

La biodisponibilité du curcuma a déjà fait l’objet de nombreux questionnements car la curcumine n’est pas entièrement assimilable par la muqueuse intestinale. Dès lors, afin d’augmenter la biodisponibilité et l’assimilation par notre
organisme, il serait intéressant de faire des associations adaptées. Soit avec du poivre Noir (Curcuma Longa – Peper nigrum ) soit et/ou avec une graisse végétale comme l’huile de coco par exemple. D’ailleurs, de nombreux compléments alimentaires ont cette association dans leurs composés encapsulés pour permettre une efficacité optimale du curcuma et pour proposer un traitement de valeur et de qualité aux consommateurs.