commencer le golf

Plus de cinquante raisons de commencer le golf

Pratique sportive auréolée de clichés élitistes, le golf se démocratise et séduit de plus de plus d’adeptes. Un sport que vous pouvez parfaitement envisager à la cinquantaine pour profiter de ses bienfaits sur la santé. Comment bien débuter ? Petite présentation.

Reading Time: 8 minutes

Depuis le début de la crise sanitaire, les sports d’extérieur ont la cote. Plus faciles à pratiquer et moins risqués quant à une éventuelle contamination. Et parmi eux le golf. Souvent qualifié de sport de riches, plutôt masculin, épuisant. Autant d’idées fausses que les fédérations s’efforcent de dénoncer. Avec un certain succès, si l’on peut en juger par la diversité des joueurs présents sur les parcours. Femmes, hommes, jeunes ou plus âgés. Oublié cet acronyme vieillot et sexiste qui circulait autrefois dans le milieu : « Gentlemen only, Ladies forbidden. » Aujourd’hui les femmes ont gagné leur place sur les terrains avec des handicaps équivalents à ceux des hommes.

Et si vous rejoigniez les quelque 63.000 golfeuses (chiffre 2016) belges ? Qui profitent des 90 clubs de golf belges mis à leur disposition. Des joueuses dont le jeu est admiré par leurs équivalents masculins. Pour leur swing jugé plus fluide, plus harmonieux et régulier. Comme le sera sans doute le vôtre après un peu de pratique régulière.

Si vous pensez débuter le golf, gardez en tête cette citation de Marilyn Monroe : « une femme intelligente est une personne qui sait jouer au tennis, au golf et au piano. » Même si son jeu à l’écran est resté plus mémorable que son swing.

Comment bien commencer le golf ?

Première erreur, vouloir apprendre seule. Comme l’explique Adrien Schollaert, coach sportif : « Se la jouer solo dans l’apprentissage n’est certainement pas la bonne méthode pour débuter le golf. Et ce pour plusieurs raisons. La première, et la plus importante, c’est que vous risquez d’adopter de mauvaises techniques de jeu dès l’entame. Ce que l’on nomme la mémoire musculaire. Et qui sera difficile à corriger ensuite. Vous allez jouer avec des gestes peu précis, inefficaces mais aussi potentiellement dangereux pour votre santé. Avec des risques de vous déchirer un muscle. Et cela, sans compter les risques d’abîmer le terrain par des frappes mal ajustées. Sans prôner pour ma chapelle, il vaut mieux prendre au minimum quelques heures avec un moniteur. Pour, à tout le moins, profiter de ses conseils quant à la gestuelle à adopter. »

Un sport aux multiples bienfaits sur la santé

Pourquoi débuter le golf à la cinquantaine ? Et pour quels bénéfices sur ma santé ? Deux questions que se posent probablement les quinquagénaires encore hésitantes avant d’arpenter les terrains. Et qui n’ont pourtant pas lieu de susciter d’inquiétude, face au faible risque de blessures potentielles. « Il n’y a pas d’âge conseillé ou limite pour débuter le golf. Je forme des joueurs jeunes comme plus âgés, parfois dans la septantaine bien sonnée. Ce qui est sympa avec le golf, c’est qu’il peut créer du lien intergénérationnel. Il n’est pas rare de voir des grands-parents jouer avec leurs (petits)-enfants » souligne encore Adrien Schollaert.

commencer le golf

Getty Images

Sur le plan physique, le golf constitue un sport d’endurance essentiellement axé sur la marche. Une partie s’articule généralement sur une petite dizaine de kilomètres pour un 18 trous. Parfait pour renforcer la santé articulaire et cardiovasculaire. Une pratique idéale pour le cœur avec la réduction de l’hypertension et du cholestérol. Ne dit-on pas dans le milieu que le golf, pratiqué régulièrement, permettrait de rallonger l’espérance de vie de 5 ans ? Pourquoi ne pas en profiter ?
Par ailleurs, entre frappes et marche, vous allez brûler des calories, tout au profit de votre silhouette. Autre bienfait du golf, le renforcement de votre équilibre, souvent fragilisé avec l’âge. Un meilleur équilibre avec comme conséquence directe une diminution du risque de chutes et de fractures.

Côté musculaire, le golf fait travailler en force un vaste ensemble de muscles. Sollicités par les gestes techniques. Il en va ainsi des fessiers, des épaules, des poignets, des cuisses, des mollets et des épaules notamment. Un sport complet, peu avare en avantages.
Physiques mais aussi liés à la santé mentale. De fait, jouer au golf ne signifie pas seulement de taper sur la petite balle blanche d’un trou à l’autre. Le sport nécessite également une concentration et une réflexion permanentes. Excellents exercices pour garantir la bonne santé des méninges. Et ralentir d’autant plus les effets du vieillissement neurologique.
Par ailleurs, le cadre apaisant d’un terrain et le fait de jouer en plein air produisent également un effet antistress. Capable de vous faire oublier les soucis du quotidien. Du moins si vous pensez à couper votre smartphone à l’entame du parcours.

Un sport garant également d’échanges sociaux entre joueurs. Le fait de jouer au sein du même club, vous finirez par connaître d’autres joueurs. Une socialisation idéale pour les personnes isolées qui trouveront sur le parcours ou dans le clubhouse des personnes avec qui échanger des parties. Nombreux sont aussi les partenaires commerciaux à discuter de contrats ou d’engagement sur un parcours. Pour profiter du grand air mais aussi d’une totale discrétion. Loin des oreilles indiscrètes.

Quant aux inconvénients, ils souffrent de leur absence. Il est cependant recommandé de consulter votre médecin par acquit de conscience si vous souffrez de soucis cardiaques, articulaires ou pulmonaires. Et de bien s’échauffer avant de débuter. Sans oublier de respecter les règles de sécurité dictées par le club. Au risque de se prendre une balle perdue. Seul risque majeur de ce sport.

Quels sont les équipements nécessaires ?

Pour jouer efficacement et évoluer dans les meilleures conditions, il convient d’acquérir le bon matériel du parfait petit golfeur. Non sans l’apport des conseils avisés prodigués par des vendeurs spécialisés ou ceux de joueurs confirmés. Pour débuter et éviter de consacrer un budget trop conséquent, vous pouvez opter pour la formule de kits de base complets (7 clubs, c’est bien). Et spécialement adaptés à la morphologie féminine. Avec des clubs plus courts et légers, parfaits pour le jeu au féminin. Si les clubs louent du matériel, il reste préférable d’acquérir votre propre équipement. Qui vous permettra de jouer quand vous en aurez envie partout. Comptez sur un budget moyen compris entre 500 et 1500 euros.

Pour transporter votre équipement, il vous faudra également un sac. Prenez-le léger pour qu’il ne devienne pas un fardeau sur le parcours. Accessoire utile, le relève pitch ne peut être omis pour qui souhaite passer pour un joueur pro et respectueux de l’état du green. Enfin, n’oubliez pas les tees (pour surélever une balle) et vos balles. Vous en perdrez beaucoup au début. Pas la peine donc d’acheter des balles coûteuses. Comme ces Penfold, reproductions des balles utilisées par James Bond dans Goldfinger. Misez plutôt sur les gammes de balles adaptées à la puissance de frappe féminine. Des Wilson ou des Callaway par exemple.

Impossible, et souvent interdit, de jouer avec n’importe quels vêtements de sport. Pensez à une tenue de jeu adaptée tant au standing du club qu’à votre aisance durant la partie. Des collections féminines sont disponibles pour garder votre élégance jusque sur le terrain. Le pantalon disposera de poches profondes pour y accueillir les balles. Le polo constitue bien souvent une obligation pour jouer. Le prévoir dans un tissu respirant. En été ou quand il pleut, une casquette se révélera utile. Tout comme le gant de golf destiné à vous protéger des irritations et à assurer une prise assurée. A porter sur la main gauche si vous êtes droitier et à droite pour les gauchers. Pièces maîtresses de la tenue, les chaussures de golf peuvent se choisir avec ou sans crampons. Qu’importe mais elles doivent vous permettre de garder votre équilibre sans risque de glisser.

Vous voilà prête à commencer, et ensuite ?

Pour qui souhaite débuter le golf, la meilleure façon de procéder consiste à prendre conseil auprès de différents clubs. Pour y dénicher celui proche de chez vous avec une infrastructure apte à vous faire progresser avec un coach et un bon terrain de practice. Le bon plan consiste à consulter le site de la Fédération belge de golf, https://afgolf.be/trouver-un-club/ et pour la partie néerlandophone, https://www.golfinflanders.com/nl/clubs pour comparer les clubs. Ne vous limitez pas à un seul choix mais essayez plusieurs clubs. Pour comparer ce qu’ils ont à offrir aux débutants. Comme des séances d’initiation gratuites. Puis des cours individuels ou collectifs.

Quel type de formation choisir ? Tout dépend de vos attentes. Pour apprendre vite et bien, le cours individuel reste la meilleure solution. Pour un budget moindre, un cours collectif permet de rencontrer d’autres débutants et de progresser ensemble. Une troisième solution combine tous les avantages : le stage. Des cours théoriques et une pratique intensive. Pour les coûts, ils diffèrent d’un club à l’autre. A vous de visiter l’un ou l’autre près de chez vous et de comparer les prix demandés par rapport à l’infrastructure et aux terrains. Des clubs qui permettent de s’exercer sur les practices ou d’entamer des parcours de 6, 9 ou 18 trous selon votre niveau. Ou plutôt ce que l’on nomme handicap de jeu. Un nombre qui indique la valeur du golfeur à l’entame d’un parcours. Plus le handicap est faible et meilleur est le joueur. Fermons la parenthèse.

Comme pour toute pratique sportive, il peut être judicieux de contracter une assurance golf. Pour vous couvrir en cas de vol de votre matériel, de coups subis par votre véhicule par une balle, de blessures, de dégâts causés au terrain, etc. Veuillez noter que tous les détenteurs de la carte fédérale sont assurés auprès d’Ethias par les fédérations de golf flamande et francophone. Cette assurance est valable dans le monde entier et couvre à la fois la responsabilité civile et les accidents corporels. Certaines compagnies d’assurance proposent une police supplémentaire qui prévoit une indemnisation pour les dommages causés au matériel de golf, rembourse la cotisation (par exemple après un accident), prévoit une indemnisation pour un « trou d’un coup » (où il est d’usage de traiter !) et la location de matériel (par exemple en cas de vol). Votre courtier se fera un plaisir de vous en dire plus à ce sujet !

Avant de jouer, quelques directives à suivre

Première chose, il vous est indispensable d’obtenir une carte fédérale pour jouer dans un club. Comme débutant, le club vous obtiendra un startpas. Une carte de stagiaire que vous obtiendrez pour le cas où vous aurez opté pour un stage (d’un mois minimum) au sein de votre club. Une carte de stagiaire qui vous offre tous les avantages de la carte fédérale (pour un an maximum). Une carte fédérale obligatoire (d’un montant de 60 euros) pour avoir accès aux installations de votre club et être couvert par l’assurance. Une carte liée à votre club (si vous changez de club, il vous faudra redemander une nouvelle carte). Comment l’obtenir ? Rien de plus simple, il vous suffit de vous affilier à un club (reconnu par la Fédération Royale Belge de Golf). C’est lui qui se chargera de commander votre carte (valable 3 ans). Mais la carte n’est pas tout. Pour avoir accès au parcours 18 trous, vous devrez attester de la réussite des brevets technique, pratique, 4 trous et théorique. Pour apprendre les bases et les techniques utiles pour obtenir votre brevet d’aptitude (BAG), plusieurs associations proposent des stages d’initiation. Un brevet d’aptitude réglementé par la FRBG (Fédération belge de golf, https://golfbelgium.be/fr/ et https://golfbelgium.be/nl/ ) , l’AFG (Association francophone belge de golf, https://afgolf.be/ ) et pour le volet néerlandophone, la VVG (golfvlaanderen https://www.golfvlaanderen.be/ )

Votre club vous réclamera également une cotisation annuelle au montant variable selon l’âge. Certains clubs réclament également une participation (modérée) aux investissements du club.

Une carte fédérale qui permet de jouer en Belgique mais également à l’étranger. Mais aussi de soutenir votre club et de participer aux compétitions. Il est possible que l’on vous propose une carte dite Mifare, soit une carte intelligente avec sa puce électronique et diverses options destinées à vous faciliter la vie au sein du club. Auparavant il était de coutume d’obtenir un droit d’entrée dans un club. Une pratique devenue minoritaire avec seulement 1 club sur dix qui réclame encore un parrainage des nouveaux membres.

Enfin il vous reste encore à effectuer un choix : s’affilier dans un club ou opter pour l’option des green fees (le prix que doit payer un joueur pour accéder au terrain de golf) . Tout dépend de vous. Si vous comptez jouer souvent au sein du club proche de chez vous, l’abonnement se révèle plus avantageux puisqu’il vous permet de jouer autant de fois que vous le souhaitez. Comptez sur environ 600 euros pour 6 mois. Sur ce plan, le green fee se révélera plus onéreux avec un tarif moyen de 80 euros. Jouer régulièrement sur le même terrain grâce à l’abonnement vous permettra aussi de croiser des joueurs réguliers, de lier connaissance et de partager des parties entre personnes de même handicap. Une fidélité récompensée également par les promotions et l’encadrement du club. Quant au green fee, son principal avantage réside dans le fait de vous donner accès à d’autres parcours, histoire de changer de cadre et d’éviter la routine.


© Fiftyandme 2022