gastro-entérite

Gastro-entérite : quels risques pour les seniors ?

Crampes abdominales, vomissements, diarrhées… La gastro-entérite sévit un peu partout en Belgique depuis plusieurs jours. Comment la soigner ? Quels sont les risques pour nos aînés ?

Reading Time: 3 minutes

Comment attrape-t’on une gastro-entérite ?

La gastro-entérite est une inflammation de la muqueuse et du tube digestif. Elle peut être d’origine virale (rotavirus, par exemple), bactérienne (salmonelle, staphylocoque) ou parasitaire. En hiver, c’est l’origine virale qui prédomine. La période d’incubation varie entre 24 et 48h. Les symptômes sont facilement identifiables : maux de ventre, nausées, vomissements, diarrhées et parfois fièvre ou céphalées. Ils disparaissent en général sous un jour ou deux, soit presque aussi vite qu’ils sont apparus. Très courante, la « gastro »(comme on l’appelle plus communément) est la plupart du temps bénigne. Toutefois, elle peut être à l’origine de déshydratation sévère chez les sujets plus fragiles, tels que les nourrissons ou les personnes âgées.

Quels risques chez les personnes âgées ? Et quelles solutions ?

Lors d’un épisode de gastro-entérite, c’est le risque de déshydratation qu’il faut particulièrement surveiller chez les personnes de plus de 70 ans. Les selles liquides entraînant une perte hydrique importante dans l’organisme. Il faut donc penser à boire de l’eau régulièrement, même si le malade vomit. D’autant plus qu’avec l’âge, la sensation de soif est moins présente…  On peut également pencher pour des solutions de réhydratation (des sachets qui contiennent électrolytes et minéraux à dissoudre dans un verre d’eau) ou boire du bouillon salé (le sel permet une rétention d’eau dans l’organisme). Ces quelques précautions permettent d’éviter l’apparition de signes de déshydratation (à savoir :  sécheresse buccale et peau sèche, yeux creusés, état de faiblesse, envie d’uriner moins fréquente). Enfin, parce que une gastro-entérite s’accompagne généralement de crampes abdominales et de douleurs intestinales, une bouillotte chaude sur le ventre peut venir atténuer la douleur. Par ailleurs, la prise de probiotiques est recommandée pour reconstruire la flore intestinale. De plus, un apport en vitamine A et en zinc permettrait de réduire la durée et l’intensité des diarrhées.

Quels remèdes naturels pour soulager la gastro-entérite ?

Il est important d’éviter les médicaments qui « bloquent » la diarrhée ou les vomissements car c’est un processus naturel pour drainer et laver les intestins des selles infectées. Cependant, pour soulager les vomissements et la diarrhée, les remèdes naturels sont toujours les bienvenus. En effet, infusions et des décoctions à base de plantes peuvent atténuer les désagréments liés à la gastro-entérite. Tout comme certains aliments et autres « remèdes » de grand-mère. On pense notamment à :

  • La menthe et la « mélisse citronnelle » mélangées à du thé (3 tasses quotidiennement permettent de diminuer les effets de la grippe intestinale).
  • Des tisanes de thym et de lavande (deux tasses par jour).
  • Les carottes cuites (en soupe par exemple) agissent contre la diarrhée
  • Le thé noir
  • L’huile essentielle de cannelle ( à raison de 2 ou 3 gouttes dans une tisane) pour ses bienfaits anti-bactériens
  • Le fenouil (en tisane) permet d’évacuer les gaz et de limiter les ballonnements
  • L’eau de riz et/ou du riz blanc : ce féculent va ralentir le transit et fournir des glucides lents pour gagner en énergie et mieux combattre la maladie. (Pour plus d’efficacité, il doit être cuit très longtemps afin de lui permettre de libérer tout son amidon)
  • Le charbon noir pour « désinfecter » l’intestin
  • Le gingembre (en gélule ou en tisane)

Les autres aliments à privilégier sont la pomme, crue et râpée et la compote de coings. Mais d’une manière générale, si l’appétit n’est pas là, il ne vaut mieux pas se forcer.

Le plus important ? Boire beaucoup d’eau, régulièrement et en petite quantité, pour éviter la déshydratation.

Si les symptômes persistent au-delà de 48h ou s’aggravent, la consultation d’un médecin est indispensable pour confirmer le diagnostic et/ou éviter les complications.

 

3 conseils efficaces pour prévenir la gastro-entérite

Afin d’anticiper la contamination et l’épidémie de ce mois de janvier :

  1. Utilisez un mouchoir jetable pour ouvrir les portes dans des endroits publics et utilisez toilettes et lavabos personnels (évitez les toilettes publiques/restaurants/…)
  2. Évitez le contact physique avec des personnes atteintes et l’échange d’objets (téléphones portables, tablettes, coussins, etc.).
  3. Servez-vous d’un gel désinfectant pour les mains.