coronavirus

Coronavirus, que faire en cas de doute ?

Et si j’étais atteint par le coronavirus ? Comment dois-je réagir ? Suis-je plus à risque qu’un autre ? Autant de questions que beaucoup d’entre nous se posent face à certains maux rencontrés. Fifty and Me vous apporte des éléments de réponse.

Reading Time: 2 minutes

Calme et raison garder

Vous souffrez de courbatures, d’une toux plus ou moins sévère, de maux de tête et d’une forte fièvre ? Des symptômes qui font craindre une atteinte par le coronavirus. Mais à moins d’être en détresse respiratoire aiguë, ne vous ruez pas aux urgences, et pas davantage chez votre généraliste. Lors d’une contamination au Covid-19, du repos et un isolement à domicile se révèlent souvent suffisants. Dans 80% des cas (source OMS), la guérison est spontanée, sans avoir besoin de traitement.

Etes-vous une personne à risque ?

Si les personnes âgées (de plus de 70 ans) se révèlent plus fragiles, le virus atteint aussi les plus jeunes, y compris dans ses phases sévères. La classe des 50 à 70 est considérée comme à suivre plus spécialement. Un virus qui se révèle particulièrement dangereux pour les personnes déjà atteintes de pathologies lourdes. Comme le diabète, le cancer, l’hypertension artérielle, les maladies pulmonaires ou les cardiopathies. De même, les personnes souffrant d’obésité morbide sont à risques. Tout comme également les femmes enceintes.

Quels gestes adopter face à une possible contamination ?

  • Si vous vous sentez malade, isolez-vous des autres membres de la famille. Pour éviter tout risque de transmission. Portez un masque. Prenez votre température deux fois par jour.
  • Appelez votre médecin généraliste pour lui expliquer ce que vous ressentez. Par téléphone, il vous indiquera le plus souvent de rester à domicile durant au moins 7 jours.
  • Si ce que vous décrivez lui semble grave, et en fonction de vos antécédents et de votre profil médical, votre médecin décidera de votre transfert à l’hôpital. Une mesure qui concerne un patient sur cinq (Source : OMS)
  • Ne réclamez pas inutilement un test au Covid-19. Les tests sont actuellement réservés aux cas graves et au personnel médical.
  • Evitez toute automédication, ce qui pourrait aggraver les effets du coronavirus. Ne prenez que les médicaments prescrits par le médecin. Comme le conseille l’OMS, évitez la prise d’ibuprofène (au profit de paracétamol en prise limitée). Ne réclamez pas d’antibiotiques à votre médecin. Pour rappel, ils sont inefficaces face aux virus.

Et si c’était une allergie ?

Une épidémie qui survient en même temps que le déclenchement de ces fameuses allergies printanières, dont la rhinite allergique. Avec le nez et les yeux qui coulent, des maux de gorge, des éternuements réguliers etc. Les 10 à 20% de la population qui souffrent d’allergies connaissent ces symptômes, similaires au Covid-19. S’ils s’accompagnent de courbatures et de fièvre, il y a lieu de contacter son médecin. Enfin, l’association Asthme et allergies (https://asthme-allergies.org/) recommande aux personnes allergiques de suivre leur traitement avec soin. En cas de contamination au Covid-19, elles peuvent être sujettes à davantage de complications respiratoires.