10 astuces pour un maquillage réussi à 50 ans

Make-up artist et fondateur des magasins Cosmeticary, Jean Rausin nous livre 10 conseils pour utiliser la lumière de manière subtile et mettre ses atouts en valeur quand on est quinqua.

Reading Time: 2 minutes

Les 10 conseils maquillage de Jean Rausin

  1. « Je conseille d’appliquer son eyeliner ou son crayon khôl sur le bord interne de la paupière supérieure. Il faut que la texture soit mate pour éviter d’abîmer la muqueuse et « long wear » pour éviter tout transfert. Cela intensifie le regard sans être trop présent.
  2. On troque le noir de son eyeliner ou de son crayon par une couleur plus douce, toujours plus foncée que l’iris.
  3. On dit adieu aux paillettes sur le haut de la paupière, parce qu’elles accentuent l’effet ‘tombant’ de celle-ci. On préfère une couleur claire et mate. Si on souhaite des paillettes, on les réserve à la paupière mobile.
  4. Je maquille uniquement le haut de l’oeil, pas la paupière inférieure ni les cils inférieurs après 50 ans.
  5. On dessine le contour de sa bouche au crayon ton sur ton avec son rouge à lèvres pour plus de définition et pour agrandir un peu les lèvres qui ont tendance à perdre du volume avec les années.
  6. Pour la même raison, on dort avec beaucoup de baume à lèvres afin de les redensifier. On applique éventuellement un exfoliant pour enlever les peaux mortes et lisser.
  7. Sur des lèvres fines, le rouge vif peut vite durcir le visage. Dans ce cas, on peut se contenter de tapoter la couleur au doigt, pour un effet ‘empreinte’ plus doux mais tout aussi sophistiqué.
  8. On choisit son fond de teint ‘glowy’ et léger de la couleur de sa carnation. Et si on a des taches à couvrir on travaille de manière locale avec une texture plus épaisse.
  9. On utilise un blush rosé frais sur le haut des pommettes, pour le côté sanguin, épanoui. Le ‘bronzer’ ne donne pas bonne mine. Et on utilise un 2e blush de couleur naturelle pour sculpter le visage et le lifter jusqu’aux tempes. Attention à ne pas trop creuser, donc éviter le contouring puisque le visage se creuse déjà avec les années.
  10. Utiliser des poudres pas trop mates, plutôt légèrement iridescentes, qu’on ne soupçonne pas, pour conserver l’éclat naturel, la fraîcheur de la peau. »

www.cosmeticary.com