le galion

Une belle histoire de marque qui nous fait voyager à travers le temps : rencontre avec Nicolas Chabot de la prestigieuse Maison Le Galion

Maison créée en 1930, Le Galion avait perdu son souffle dans les années 80. La rencontre entre ses parfums et Nicolas Chabot a scellé son destin : ses parfums d’exception ayant fait les beaux jours de la marque sont réédités, des créations rares, de qualité, sous le signe de l’élégance et de la distinction française. Nicolas Chabot nous fait vivre un voyage olfactif d’exception entre passé et présent et nous démontre que des trésors enfouis peuvent avoir une deuxième vie.

Reading Time: 2 minutes

Comment devient-on parfumeur ? Comment developpe-t-on sa propre identité ?

Pour ma part, mon héritage, ce sont justement des belles matières, des parfums iconiques du 20e siècle et quelque part cet héritage est un poids. J’ai eu la chance d’avoir mes premiers souvenirs olfactifs à 4 ans, j’ai toujours été plongé dans cet univers grâce à ma famille. Un parfum n’est pas l’autre, il a un univers propre.

Le Galion

«  Le parfum, c’est l’histoire d une émotion, celle qui marque la mémoire et bouleverse les sens. »

Le Galion m’est tombé dessus, ce n’était pas du tout prévu. Je travaillais à ce moment là beaucoup plus pour les entreprises (LVMH, Estée lauder). Je suis tombé sur un flacon iconique à un moment où je ne devais pas être là et je me suis demandé ce qu’était cet objet, cette merveille. Cette maison avait complètement disparu : j’ai trouvé la fille du parfumeur, qui était elle-même nez : elle avait toutes les formules, toutes les archives. On a donc raconté et remonté cette belle Maison iconique.  

Comment avez-vous procédé ?

Il fallait repenser et retravailler la palette pour pouvoir travailler quelque chose qui soit olfactivement très proche. Ce projet est né de rencontres et de cet héritage fabuleux. Néanmoins, tout ne fût pas facile car nous nous sommes heurtés à de nouvelles interdictions concernant de nombreuses matières premières qui étaient employées à l’époque de la première sortie de ces jus. Ainsi, certains parfums y ont été légèrement modifiés par nécessité. Les nouveaux jus Le Galion font donc ici un bel hommage à neuf grandes essences de la maison, regroupant en outre l’élégance d’Iris de 1937, la verdure de Tubéreuse de la même année, les notes fraîches de Whip de 1953, les effluves sensuels de 222, l’émotion de Sortilège qui continue de nous envoûter en dévoilant une féminité charmeuse, insaisissable. Derrière son sillage se cache l’alchimie parfaite entre la peau et le parfum, une émotion brute, sensuelle et contemporaine.

Et maintenant ?

Dans l’ADN de la maison on a l’élégance, le chic et ça doit toujours rester le mot d’ordre.

C’est une Maison qui doit s’inscrire dans son temps, intemporelle. Dans chaque parfum on retrouve cette dualité : vintage et contemporain.

Avec toujours cette volonté d’offrir une très belle parfumerie On ajoute un nouveau chapitre à son histoire avec la sortie de l’Âme Perdue.

Ode aux fleurs, alliance subtile de modernité et de grande parfumerie classique, Rodrigo Flores-Roux signe une fragrance riche et épanouie. Un grand floral, du nom du premier parfum crée par Paul Vacher, qui résonne comme une nouvelle ère pour la maison Le Galion. Celle de l’audace et de la conquête.

Quelle est la femme Le Galion ?

La femme Le Galion est une femme audacieuse, libre, indépendante. Elle est affranchie, passionnée, a une véritable personnalité.

Les Parfums Le Galion appartiennent à la même famille de fragrances passionnées, à la fois ardentes et subtiles, qui créent un sillage d’admiration derrière celles
 et ceux qui savent les porter. » L’Officiel de la Mode – 1956

Plus que jamais avec ses codes classiques intemporels, la maison Le Galion a su remettre l’excellence de la parfumerie française au cœur de la création comme on l’aime.

Disponible chez Senteurs d’Ailleurs à Bruxelles. www.senteursdailleurs.com