se protéger des moustiques

Comment se protéger des moustiques, pour s’assurer de nuits paisibles

Force est de constater que nos nuits d’été s’accompagnent souvent de la présence d’un hôte désagréable. Qui semble prendre plaisir à perturber notre sommeil. Ce sacré moustique, bien décidé à profiter de nos fenêtres ouvertes pour se payer une pinte de bon sang. Comment l’éliminer ? Suivez nos conseils.

Reading Time: 2 minutes

Le scénario est souvent identique. Vous êtes couchée et un bruit caractéristique vous réveille pour devenir obsédant : le vol d’un moustique non loin de vos oreilles. Et vous voilà réveillée, lumière allumée pour tenter de le repérer et de l’écraser à coup de chaussure. Avec une jolie tache de sang sur le plafonnage en cas de succès. Il existe cependant d’autres moyens de se débarrasser de cet intrus. Moins salissantes.

Pour la petite anecdote, le moustique femelle est seul responsable de vos tourments nocturnes. Le sang aspiré ne lui sert pas de nourriture mais bien pour assurer le développement des œufs. Ce sont les odeurs corporelles qui attirent principalement les moustiques. Variables d’une personne à l’autre. Comme la nature est mal faite, un individu sera piqué très souvent et un autre jamais.

Quelles astuces pour se protéger des moustiques ?

Plusieurs méthodes au succès variable cohabitent pour éliminer ce fléau, cause de nuits blanches. Naturelles ou plus radicales. Concentrons-nous sur ce qui fonctionne avec le plus de succès.

  • Premier conseil à suivre : ne laissez pas d’eau stagnante à proximité de votre domicile. Elle est source de développement pour les larves.
  • La pose d’une moustiquaire autour de votre lit. Une excellente solution, facile, efficace et écologique.
  • La présence d’un ventilateur sur la table de nuit pour empêcher le moustique de vous atteindre du fait de son poids léger. Solution efficace mais quelque peu bruyante.
  • La pose d’un répulsif dans la prise électrique. Efficace mais à portée limitée. Préférez un spray répulsif à base de DEET, de l’IR 3535 ou de l’Icaridine.
  • L’usage de produits à base de citronnelle. Moyennement efficaces. Et l’odeur peut irriter à la longue. Disponibles sous forme de spray, de bougies odorantes, de pommade…
  • L’utilisation d’un insecticide en spray est efficace mais peu écologique et nocif pour la santé. Surtout pour celle des jeunes enfants et des femmes enceintes. Optez pour un spray naturel qui contient un produit issu de la famille des pyréthrinoïdes. Le pyrèthre constitue un insecticide végétal.

Et pour celles qui refusent de se faire du mauvais sang face aux moustiques, le moyen le plus aisé de ne plus entendre ce bourdonnement consiste tout simplement à se laisser piquer par ce vampire miniature. Dès que la femelle aura pompé la quantité de sang nécessaire, elle restera bien au calme. Et vous, vous en serez quitte le lendemain pour calmer une petite démangeaison.