Corriger sa peau pour vieillir de façon harmonieuse

Reading Time: 3 minutes

Biostimulation, dermapen, biophotomodulation, plexr, fils tenseurs, et on en passe !  De plus en plus accessibles, ces nouveautés permettent de corriger nombre de défauts et de vieillir de façon harmonieuse. Rencontre avDidierPtodevinec le Dr Didier Potdevin, médecin esthéticien et anti-âge.

 

Faut-il sans cesse recommencer son combat contre le temps ?

Comprendre que la vie est changement, c’est admettre que rien n’est permanent, c’est cette recherche d’équilibre et d’harmonie, c’est enfin la fin des techniques « définitives » dangereuses et inadaptées (injections de produits permanents type silicone) car les tissus changent et leur rapport aussi. Le vieillissement peut venir brutalement et nous prendre au dépourvu. La vieillesse devrait être l’aboutissement d’une vie, il ne faut pas la fuir mais tendre vers quelque chose de beau, arriver à un âge où tout est à sa place, où l’harmonie efface les plissures du temps. La médecine est là pour rétablir l’équilibre, tout en finesse avec au bout, l’acceptation. 

Quelles sont les femmes qui recourent à ces méthodes ?

Aujourd’hui, toutes les femmes sont sujettes à faire un traitement quelle que soit leur appartenance sociale. Elles sont de plus en plus jeunes à s’intéresser à l’esthétique, de par les médias bien sûr mais aussi du fait qu’à un moment, il y a un décalage entre la personne et le reflet du miroir. Arrivé aux alentours de la cinquantaine, on se rend compte que le chemin peut être long. 

Chirurgie ITW

Quels facteurs principaux (élasticité de la peau, rides, perte de tonus) entrent en jeu ? Y a-t-il un âge idéal ?

Le culte du beau devrait avoir sa place dès la naissance et commence avec une bonne hygiène. Ensuite il y a le respect de son corps et la façon dont on le traite. L’enfance et l’adolescence devraient être les années où on apprend les bases. Malheureusement, c’est là que l’on rencontre les plus grosses dérives et les premiers dégâts. L’hygiène et la santé font défaut par manque d’information. Ensuite c’est l’accélération de la vie qui nous empêche de prendre soin de soi. Il est important de bien prendre soin de sa peau. Sa vitalité est le reflet de notre santé et le degré de vieillissement de la peau est un indicateur de l’état de nos tissus internes. Il y a donc déjà pas mal de choses à faire dans son quotidien avant de recourir à une intervention.

Quels conseils donneriez-vous pour réussir sa médecine esthétique ?

Chirurgie 5

Avant de prendre soin de son apparence, il faut retrouver, optimaliser son potentiel santé. Il faut pour cela avoir le courage de changer ses habitudes, le déconditionnement étant l’obstacle majeur. Aussi la meilleure garantie pour réussir votre traitement de beauté, c’est votre état de santé.

La déconseilleriez-vous dans certains cas ?

L’instabilité, l’indécision, le manque de cohérence me paraissent être des obstacles importants. Bien sûr, certaines pathologies sont des contre-indications et imposent d’autres priorités.

 


© Fiftyandme 2021