rénover meubles

Comment rénover un meuble facilement ?

Si vous n’avez que peu d’intérêt pour les meubles vendus en kit, pourquoi ne pas miser sur la rénovation de meubles anciens ? Avec un peu de travail, ils retrouveront une nouvelle vie dans votre intérieur.

Reading Time: 2 minutes

Hérités de parents ou d’une branche éloignée, les meubles de famille sont souvent dénigrés pour leur look has-been. A tort. Il suffit bien souvent d’une petite rénovation pour les rendre plus en phase avec vos goûts personnels. Une tâche qui n’a rien d’insurmontable. Avec quelques bons conseils et de l’huile de coude, vous serez bluffée du résultat obtenu. Avec des meubles personnalisés. Et pour un coût bien moindre que l’achat de nouveaux meubles.

Rénover un meuble : par où commencer ?

Face à votre meuble, prenez un moment de réflexion avant de débuter. Allez-vous le laisser avec son look naturel ou le peindre avec des couleurs assorties à votre intérieur ? Le travail ne sera pas le même. Première chose à faire, laver le meuble. Extérieur et intérieur. Puis déceler ses soucis. Comme la présence de vers, ou de fissures à reboucher ici ou là. Si vous comptez le repeindre, vous n’échapperez pas au décapage. Pour éviter l’excès de couches et obtenir un effet uniforme. Une action à pratiquer au décapeur thermique ou avec une pâte à appliquer. Toujours avec un masque et une fenêtre ouverte pour contrer la toxicité du décapant et des poussières de peinture.

Des erreurs à ne pas commettre

La première chose à ne pas faire consiste à vouloir rénover complètement le meuble. Il ne faut pas en faire trop si vous souhaitez garder un meuble d’époque dans son jus. Un léger ponçage, toujours dans le sens des fibres, un lavage, une bonne couche de cire ou de vernis suffisent. Si vous décidez de peindre le meuble, dégraissez-le au préalable avec un chiffon trempé dans de l’eau savonneuse. Autre erreur commise, se contenter d’une seule couche de peinture. Insuffisante pour assurer la pérennité de la peinture appliquée. Entre les deux couches, procédez à un ponçage avec un papier de verre à grains fins, soit de 600 à 800, pour supprimer les microbulles de la première couche. Pour vous aider, pensez aux nombreuses chaînes disponibles sur Youtube.

Dont notre préférée : TV-Brico Explication :

Gare aux vers du bois

A l’examen de votre meuble sorti d’un grenier ou d’une demeure de famille, vous ne manquerez pas de découvrir, très probablement, des petits trous dans le meuble. L’œuvre de vers du bois (dont ceux de la petite et grande vrillettes). Sauf à avoir un meuble complètement rongé, il n’est pas nécessaire de le brûler. Des traitements efficaces (à base de xylophène) existent pour vous débarrasser de ces nuisibles xylophages. Un traitement qu’il est préférable d’appliquer aussi à titre préventif.

Et pour finir, une bonne couche de cire

Après ces heures de travail, votre meuble est enfin prêt à être exposé dans votre intérieur. Enfin non, pas encore. Pour que le travail de rénovation soit durable, vous devez encore appliquer (en deux couches) de la cire d’abeille sur un chiffon sur toute sa surface. Pour le côté pratique, vous pouvez opter aussi pour une huile naturelle à passer au pinceau ou avec un chiffon. Et adaptée à l’essence du bois de votre meuble. Conservée dans un endroit à l’abri du gel et du soleil, cette huile pourra être appliquée régulièrement en cas de retouches nécessaires.


© Fiftyandme 2022