construire une piscine

Construire une piscine, une idée très tendance

Et si 2021 marquait le début d’une nouvelle aventure ? Celle de placer une piscine au jardin. Enfin !, diront vos (petits-)enfants. Mais quel type de piscine choisir ?

Reading Time: 3 minutes

Construire une piscine : à quoi penser ?

Des étés de plus en plus chauds et longs. Il n’en faut pas plus pour que l’idée d’ajouter une piscine au jardin naisse dans l’esprit de beaucoup d’entre nous. Et la crise de la Covid qui décourage les voyages à l’étranger a encore accéléré cette tendance. Si vous souhaitez vous jeter à l’eau, quelques éléments sont à prendre en compte. Naturelle, traditionnelle ou autoportante ? A quelques mois de la belle saison, découvrons les différentes possibilités qui s’offrent à vous. Avant un choix qui devra se faire rapidement pour espérer en profiter cette année.

La piscine traditionnelle

Un classique qui permet de répondre à toutes vos envies quant aux dimensions et aux matériaux de gros œuvre et de finition. Pour une meilleure longévité de la piscine, les professionnels recommandent la coque en béton. Il est possible aussi de partir sur des matériaux synthétiques, avec des coques thermoformées.

Quel budget prévoir ? Comptez sur 50.000 euros pour une piscine moyenne de 4 x 10 mètres. Ajoutez aussi les frais annuels d’entretien (environ 150 euros), l’achat d’un robot aspirateur, des revêtements du bord de piscine, d’un plongeoir, d’une pompe à chaleur, d’une sécurité pour les enfants…

Où placer la piscine ?

Proche de la maison, par facilité d’accès, pour une meilleure surveillance des enfants, et orientée de préférence au sud-ouest. Selon les cas, un permis de bâtir est nécessaire et le paiement d’une taxe peut être exigé par certaines communes. Un coup de téléphone à votre administration sera bien utile.

La piscine naturelle, le chouchou

Pour qui recherche une piscine plus écologique, bien dans l’air du temps, voilà le choix idéal. Avec une eau qui ne réclame pas de produits chimiques, qui permet de combiner les végétaux au plaisir de nager dans une eau plus douce et plus respectueuse de votre peau. L’avantage non négligeable d’une telle piscine, appelée aussi étang de nage, est de pouvoir s’intégrer davantage dans le paysage. Avec un effet bien plus naturel qu’une piscine traditionnelle, traditionnellement rectangulaire.
Une piscine naturelle qui n’est cependant pas dénuée d’inconvénients. Dont le principal réside dans la mise en place du système de filtrage, clé du succès et de la pérennité de la piscine. Un processus complexe à confier à un spécialiste.

Quel budget prévoir ? Il ne sera pas moins élevé que celui d’une piscine traditionnelle. Comptez sur une fourchette de 30 à 50.000 euros pour une taille moyenne de 10 sur 4 mètres. Une somme rondelette justifiée par la nécessité de faire appel à des professionnels pour assurer le terrassement, l’étanchéité optimale de la piscine ou l’installation des systèmes de filtrage de l’eau. Sans oublier l’achat d’un robot pour aspirer les impuretés dans la partie baignade, les plantes aquatiques et les coûts d’entretien.

Une piscine autoportée, la bonne alternative

Si votre budget est plus serré ou que votre jardin n’offre pas l’espace suffisant, vous pouvez miser sur la piscine autoportée. Une piscine qui peut s’avérer intéressante si vous avez des (petits-) enfants en bas âge. Pour eux, une piscine, au diamètre plus petit et de faible profondeur, sera choisie et posée à courte distance de l’habitation pour une surveillance accrue. Ses avantages ? Quand les mois d’automne et d’hiver ne permettent plus d’utiliser la piscine, elle peut être démontée et rangée jusqu’aux beaux jours.

Quel budget prévoir ? Il varie selon la taille choisie. Comptez sur un devis moyen de 300 à 400 euros pour une piscine de 6 m3. Sans compter les accessoires et les produits d’entretien : deux bâches pour garantir la qualité de l’eau et comme protection à placer sous la piscine, une alarme piscine pour les enfants, une pompe à chaleur, un aspirateur, une échelle…

Et une piscine intérieure ?

D’aucuns vont préférer miser sur une piscine intérieure. Côté avantages, cette solution permet de profiter de l’installation durant toute l’année et sans risque de subir le regard des voyeurs. En cas de revente de votre habitation, la piscine intérieure peut être un élément de séduction supplémentaire. Côté inconvénients, ils seront financiers. Avec des coûts d’installation, d’entretien et de chauffage plus conséquents. Ce genre de piscine doit se concevoir lors de la construction du bâtiment. Son coût moyen débute aux alentours de 50.000 euros pour une piscine intérieure en béton.

Nager, un plaisir qui se prépare

Aujourd’hui, avoir sa piscine privée n’est plus un luxe inaccessible. Un investissement conséquent, soit, mais qui ne manquera pas de satisfaire toute la famille. Piscine naturelle ou pas, ce choix vous appartient. De nombreux sites permettent de vous aider dans la décision finale. Dont celui-ci : https://www.piscinesplus.be/ et sa version néerlandophone https://www.zwembadenplus.be/ / Le site internet du magazine Piscine Plus. Outre ses conseils utiles, il permet aussi de trouver un fabricant de piscine ou d’étang de nage selon votre région. Et de comparer avec des simulations.


© Fiftyandme 2021