poinsettia

Le poinsettia, ou l’étoile de Noël

En cette période de fêtes de fin d’année, impossible de faire l’impasse sur le poinsettia pour accompagner votre décoration festive. Une jolie plante à (s’)offrir comme porte-bonheur. Mais comment bien la choisir et la conserver longtemps ? Fifty & Me vous explique tout.

Reading Time: 2 minutes

Si les fêtes de Noël restent synonymes d’un joli sapin décoré, elles le sont aussi pour une autre plante typique de cette période festive : le poinsettia (Euphorbia pulcherrima). Plus connu sous son surnom d’étoile de Noël. Avec quelques astuces, vous pourrez la conserver d’une année à l’autre. Voyons ensemble ce qu’il en est.

Le poinsettia en bref

La plante est originaire du Mexique. Ce qui implique d’emblée un constat sans appel : le poinsettia déteste le froid. Il ne convient donc que comme plante d’intérieur, avec une température idéale de 18 à 20 degrés. Ses jolies feuilles colorées, souvent choisies en rouge vif, sont des bractées qui accueillent en leur centre de minuscules fleurs jaunes. Outre ses belles couleurs (rose, rouge, blanc, jaune..) le poinsettia offre l’avantage d’avoir une croissance limitée à 80 cm. Chez vous, placez le poinsettia sous une lumière indirecte.

Comment choisir son étoile de Noël ?

Premier conseil pour un achat réussi : observer l’état de floraison des petites fleurs, baptisées cyathes, situées au cœur de la plante. Elles doivent être encore vertes, bien fermées. Garantie d’un poinsettia qui durera plus longtemps qu’un exemplaire aux fleurs écloses. Les tiges doivent être dépourvues de taches noires, une observation malaisée il est vrai avec une plante emballée.
Gare à l’emplacement du point de vente. Situé près de la porte d’entrée du magasin, il aura un effet négatif sur la bonne tenue du poinsettia. Adversaire des courants d’air. Enfin, pour choisir un poinsettia en bon état, voici un petit truc à mettre en pratique : tapoter légèrement le pot. Si des feuilles tombent, optez pour un autre exemplaire. Y compris si vous observez des insectes ou des masses gluantes présentes sous les feuilles. La plante est victime de parasites, qui risquent de s’attaquer à vos autres plantes d’intérieur.

Le bon arrosage, clé de la longévité du poinsettia

Le poinsettia n’est pas une plante impossible à maintenir au-delà des fêtes. Mais force est de constater qu’il réclame des soins adaptés. Dont un arrosage précis. Si vous procédez à un arrosage abondant ou trop faible, vous obtiendrez un feuillage ramolli, pointé vers le bas et jauni. Un bon arrosage débute avec une eau tiède, à température ambiante, et jamais froide. Avant d’arroser, testez la texture du terreau. Il doit être sec sur quelques centimètres de profondeur. Si pas, patientez avant d’arroser. Par petites quantités. Et en veillant à ne jamais laisser d’eau stagnante dans la soucoupe sous la plante. Pour éviter la pourriture des racines. Vous pouvez aussi tremper la plante dans un peu d’eau conservée dans l’évier ou une coupelle. La plante absorbera ce dont elle a réellement besoin. Un arrosage par immersion d’une durée de quelque 20 minutes. Un procédé qui vous évitera les erreurs d’arrosage. Avec ces soins constants, il vous sera possible de maintenir votre poinsettia dans de bonnes conditions jusqu’au prochain Noël.


© Fiftyandme 2022