noix de lavage

Les noix de lavage, une alternative aux produits industriels

D’un usage encore relativement marginal, les noix de lavage commencent à se répandre parmi ceux et celles qui cherchent un moyen de se passer de ces produits chimiques destinés à laver le linge ou la vaisselle. Qu’en est-il de ce produit naturel ? Est-il efficace ? Lavons le sujet en famille.

Reading Time: 2 minutes

Connaissez-vous le Sapindus Mukorossi ? Un type d’arbre inconnu dans nos forêts, largement présent en Inde et qui porte aussi comme nom l’arbre au savon. Ses noix sont récoltées pour rejoindre, non pas notre assiette, mais bien la machine à laver (ou le lave-vaisselle). En effet, ces fruits contiennent une substance, la saponine, qui, mise en contact avec l’eau, produit un effet de savon. Un effet lavant, certes mais pas blanchissant. Autant savoir.

Noix de lavage : mode d’emploi

Les noix sont généralement vendues dans un sac d’un kg, en coton. Comptez entre 8 et 12 euros par kg. Pour une lessive normale, comptez 4 noix, à placer dans le tambour dans le petit sac livré avec les noix. N’ajoutez pas d’adoucissant, il n’est pas nécessaire. Juste, si vous le souhaitez, un peu d’huile essentielle pour parfumer le linge. Une eau à 30°C et…faites tourner la machine. L’usage des noix protège vos tissus délicats et ne décolore pas. Ah oui, précisions qu’un kg permet de réaliser quelque 100 lessives puisque les noix sont réutilisables plusieurs fois. Elles sont aussi biodégradables à 100%.

De nombreux avantages à l’utilisation

  • Un produit 100% végétal. Elles ne contiennent donc aucun produit chimique nocif, souvent responsable d’irritations cutanées ou d’allergies.
  • Pour les personnes qui ne supportent pas l’odeur des produits de lessive classiques, les noix n’ont pas d’odeur. Votre linge lavé et propre ne sent rien. Si cela vous dérange, il suffit d’ajouter quelques gouttes de votre huile essentielle favorite. Pour obtenir un linge qui semble « plus propre ».
  • Les noix sont vendues dans des sachets en coton ou dans un emballage en carton. Donc, vous pouvez dire adieu à ces gros bidons en plastique qu’il faut amener dans les parcs à conteneurs et source de pollution.
  • Plus besoin d’ajouter de l’adoucissant. Les noix se chargent de cette fonction également. Encore un gain d’argent et un produit chimique de moins.
  • Comme l’eau de la machine à laver (ou du lave-vaisselle) est devenue non toxique, vous pouvez la récupérer pour arroser au jardin, notamment.
  • Les noix traitées sous forme de décoction peuvent être utilisées comme shampoing, savon liquide pour les mains, répulsif pour moustiques, insecticide ou fongicide au jardin, produit de lavage pour vos animaux … Il suffit de faire bouillir durant 5 minutes une casserole d’eau avec une dizaine de demi-noix de lavage. Ou plus si vous souhaitez un savon plus épais.

Mais des questions posées également

Les écologistes ne sont pas enthousiastes à 100% à l’idée d’importer en masse ces fameuses noix. Et oui, il y a un hic ! Le coût du transport et la pollution engendrée pour faire traverser le monde à ce savon qui reste efficace mais pour du linge simplement porté, à rafraîchir. Pour les tâches solidement incrustées, oubliez cette solution.

Une autre question se pose quant à l’avenir de ces noix de lavage. Seront-elles un produit qui s’implantera durablement dans nos habitudes ou un usage marginal sans réel futur ? La réponse n’est pas encore disponible. Et une réflexion doit être mise en place. Quant aux moyens de production et de récolte. Notamment. Et à l’empreinte carbone générée en cas de succès massif. Mais nous n’en sommes pas là et les noix ne sont pas encore de taille à remplacer définitivement nos produits classiques, chers et polluants.