attirer les oiseaux

Nos meilleurs conseils pour attirer les oiseaux au jardin

Que serait un jardin sans les oiseaux, venus assurer le spectacle par leurs chants et les couleurs de leurs plumages ? Pour vous assurer de la fidélité de vos oiseaux préférés, plusieurs astuces sont à connaître. Comme mettre du vieux pain sur son balcon… pour attirer les moineaux, les pigeons… Mais pas que !  

Reading Time: 2 minutes

Comment attirer les oiseaux ?

L’automne venu, la vie au jardin se met en mode pause. Il reste, fort heureusement, nos amis à plumes. Toujours bien présents, du moins pour certains d’entre eux. A nous d’en prendre soin durant les prochains mois d’hiver. Pour les habituer au jardin et attirer d’autres espèces l’année prochaine. Que faire, ou pas ? Fifty vous explique tout.

Choisir le bon nichoir

En ce début d’automne, il est encore temps de penser à disposer des nichoirs au jardin. Plutôt simples à confectionner à la maison. Sinon, de nombreux modèles existent dans le commerce. Optez pour un bois de qualité qui résistera aux intempéries. Veillez à proposer un nichoir à l’ouverture adaptée aux espèces présentes dans votre environnement. Les sites internet spécialisés seront une aide appréciable. Suspendez le nichoir en hauteur (2 mètres environ), et sans accès possible pour votre chat domestique ou d’autres prédateurs. Enfin, laissez dégagées les routes d’envol pour les oiseaux.

Prévoir une alimentation diversifiée

Tous les oiseaux ne se nourrissent pas sur les tables d’alimentation ou les silos. Il en va ainsi des merles ou des grives, notamment. Il existe pour eux des sacs de graines à répandre au sol, complément idéal pour les mois d’automne et d’hiver. Vous pouvez aussi disposer des vers de farine lyophilisés, des morceaux de fruits. Si la nourriture est importante à la survie, l’eau l’est tout autant pour les oiseaux. Souvent oubliée. C’est en automne et en hiver que seront offertes les baies (de sorbier, de houx ou d’aubépine), les fameuses boules de graisse qui feront le bonheur des mésanges.. Mais aussi le beurre de cacahuètes. Une graisse bienvenue pour permettre aux oiseaux de se constituer une réserve pour conserver leur température corporelle en hiver (estimée à 40°).

De la nourriture offerte selon des règles

Nourrir les oiseaux, d’accord. Mais pas n’importe comment. Premier principe à suivre : disperser de la nourriture dans différents coins du jardin. Pour satisfaire le plus d’oiseaux et éviter un rassemblement excessif autour d’une mangeoire. L’apport se fera avec modération. Pour limiter le gaspillage, mais aussi l’apparition de germes et celle des rats. Apportez la nourriture de préférence le matin, moment où les oiseaux ont besoin d’énergie pour récupérer d’une nuit froide. Une mangeoire (avec toit) peut être installée pour attirer d’autres espèces d’oiseaux. Si la mangeoire est ouverte sur les côtés, placez un grillage pour empêcher le pillage par les gros oiseaux comme les pigeons. Un grillage qui empêchera aussi votre chat de venir perturber le repas de nos amis à plumes. Une mangeoire à nettoyer de temps en temps pour éviter les maladies fongiques.

N’oubliez pas le jardin naturel

Avec un jardin dans lequel vous aurez laissé une partie sauvage ou planté certains végétaux adaptés, la nourriture sera généralement suffisante pour les oiseaux. Laissez notamment les fruits tombés au sol. Un tas de feuilles mortes abritera des insectes, des arbustes vivaces offriront des baies jusque tard dans l’année. Comme le viorne obier ou le cornouiller du Canada.


© Fiftyandme 2021