ostéoporose

Le jardinage, l’activité idéale en cas d’ostéoporose

Entre deux averses, les amateurs de jardinage s’en donnent à cœur joie dans leurs jardins. Un loisir recommandé aux femmes atteintes d’ostéoporose. Une maladie fréquente dès la ménopause.

Reading Time: 2 minutes

L’ostéoporose, une maladie insidieuse, qui fait peur. Certes, mais qui ne doit pas pour autant vous condamner à renoncer à vos hobbies. Comme le jardinage, cette activité devenue très tendance depuis le début de la pandémie. Au contraire, avec quelques précautions à suivre, travailler au jardin se révèle bénéfique face à la maladie. Voyons ce qu’il en est.

L’ostéoporose en bref

Maladie dégénérative, l’ostéoporose consiste en une perte osseuse qui survient généralement après l’arrivée de la ménopause. Les risques de fractures augmentent alors en conséquence. Parmi les facteurs de risques figurent une carence en vitamine C et en calcium, l’hérédité, une consommation de médicaments, certaines maladies (diabète, hyperthyroïdie, rhumatismes…), une diminution des hormones sexuelles ou une trop grande sédentarité. Dès la cinquantaine, ce sont quelque 40% des femmes qui peuvent en souffrir.

Pourquoi le jardinage ?

La pratique du jardinage, classée dans les études comme le deuxième meilleur exercice physique, offre surtout l’avantage de faire travailler tous les groupes de muscles du corps. Un exercice complet, avec du travail en force mais aussi d’endurance. Idéalement pratiqué 1 à 2 heures par semaine, pour ralentir la perte de densité osseuse. Qui, entre parenthèses, concerne également les hommes, mais dans une moindre mesure.
Demander un avis médical en fonction de votre facteur de risque de fracture, s’avère de bon conseil avant de vous lancer.

Quels sont les bienfaits du jardinage ?

  • Travail au grand air. Idéal pour favoriser un sommeil réparateur et emmagasiner de la vitamine D.
  • Activité agréable, quand elle ne devient pas une corvée.
  • Un loisir qui permet aussi de garder un contact social avec les voisins.
  • Le jardinage permet de reprendre confiance en soi après une fracture
  • Pratique d’exercices favorables à la solidification des os.
  • Libération d’endorphines, avec effet positif sur la douleur et le bien-être.
  • Excellent exercice pour la santé cardiaque.

Quelques précautions à prendre 

Plusieurs recommandations se révèlent utiles à suivre. Pour éviter tout risque d’accidents et limiter les gestes trop violents pour votre colonne vertébrale :

  • Comme pour tout autre pratique physique, il convient de procéder à des exercices préalables d’échauffement et d’étirement pour éviter des déchirures musculaires.
  • Evitez les gros travaux d’entretien comme la taille ou la tonte du gazon. Ils sollicitent trop le dos et les articulations
  • Pensez à acheter des bacs de culture surélevés. Pour ne pas devoir vous pencher inutilement.
  • Au jardin, éliminez tous les obstacles qui pourraient vous faire tomber et provoquer des fractures.
  • Prévoir de bonnes chaussures bien ajustées et un sentier de jardin bien large, au revêtement anti-dérapant.
  • Pensez à installer à intervalles réguliers des sièges ou un banc.
  • Adopter des manches télescopiques permet d’éviter tout risque de chute d’une échelle.


© Fiftyandme 2022