éponge tawashi

Quels sont les avantages de l’éponge Tawashi ?

La longue période de confinement ne nous a pas fait oublier le respect de l’environnement. Avec des masques artisanaux lavables, des aliments achetés en circuit court. Et le succès des produits naturels. Y compris en cuisine, avec l’usage de l’éponge Tawashi. Explications.

Reading Time: 2 minutes

L’heure est à l’écologie et chacun d’entre nous souhaite agir dans ce sens. Une bonne nouvelle. Pourtant, il reste dans presque chaque cuisine cet élément indispensable et pourtant bien peu recommandé de par son empreinte écologique : une éponge synthétique. Et essentiellement destinée à la vaisselle. Et si vous l’échangiez enfin par quelque chose de plus sain, et de moins cher ? Une éponge Tawashi par exemple. Zéro coût et nettement plus simple à confectionner que vos masques de COVID-19.

De quoi parle-t-on ?

Comme son nom l’indique, l’éponge Tawashi est née en Asie. Au Japon, pays d’origine du Kaisen, doctrine axée sur la base de « l’amélioration continue ». Là-bas, le Tawashi est un produit traditionnel utilisé pour nettoyer au quotidien. Et qui a désormais dépassé les frontières pour être adopté un peu partout par celles et ceux qui souhaitent mettre un frein à la consommation de produits jetables et polluants.

Une éponge qui sert pour la vaisselle, mais également pour tout autre usage qui nécessite sa présence. Ainsi, une éponge Tawashi réalisée avec du tissu doux sera parfaite pour laver votre voiture. Si vous prenez un tissu plus rude, comme du jeans, l’éponge sera destinée au nettoyage de surfaces plus rustiques. Une éponge qui peut aussi vous rejoindre sous la douche, avec un savon fait maison lui aussi.

L’éponge Tawashi, mode d’emploi

Pour fabriquer votre éponge, il vous suffit de rassembler trois choses : une paire de ciseaux, un métier à tisser artisanal et des morceaux de tissu extraits de vieux t-shirts, de robes, de pantalons, de chaussettes dépareillées etc.

Rapide à réaliser (une quinzaine de minutes en moyenne) l’éponge Tawashi vous permet d’utiliser des tissus colorés, et de laisser vagabonder votre imagination créatrice. Plutôt que de partir sur une longue description technique, rendez-vous plutôt sur Youtube pour y dénicher un tutoriel facile à suivre. Comme celui proposé par le site écoconso. Une bonne idée de bricolage à réaliser, un jour de pluie, avec vos (petits-) enfants.

https://www.youtube.com/watch?v=JkhjI7srH_8

Côté lavage, le principe est le même que pour le masque que vous portez au quotidien : un passage en machine à plus de 60° pour éliminer les microorganismes nocifs. Un bain dans une solution vinaigrée fonctionne également.

Avantages et inconvénients

Ecologique du fait de sa composition à base de tissus recyclés, l’éponge Tawashi l’est aussi quant à sa durée de vie. Estimée à plus de six fois celle d’une éponge synthétique. Facile à réaliser, donc à recycler ou à remplacer après usage. Contrairement à ces éponges synthétiques gardées trop longtemps et qui se révèlent comme de vrais nids à bactéries. Dont certaines sont particulièrement nocives (escherichia coli, les staphylocoques ou la salmonelle notamment). Pour vous en convaincre, découvrez l’étude menée par le site Scientific Reports sur les éponges de cuisine. Edifiante : https://www.nature.com/articles/s41598-017-06055-9

De nombreux avantages donc, et pour bien peu d’inconvénients. Un temps de séchage plus long du fait des matières utilisées. Et face à de la saleté incrustée, il vous faudra probablement combiner votre éponge Tawashi à une brosse à poils durs. Ou, petite astuce, utiliser du sisal pour la composer et la rendre plus décapante. Une éponge en sisal qui sera parfaite aussi pour un massage tonique sous la douche.