plaisir féminin

Comment stimuler le plaisir féminin ?

Le clitoris, mais quel est donc cet organe mystérieux ? Si nous en entendons de plus en plus souvent parler, le clitoris n’a pas toujours eu la place qu’il mérite. Il occupe pourtant un rôle essentiel dans le plaisir féminin…

Reading Time: 2 minutes

Orgasme vaginal ou clitoridien ?

Souvent découvert (parfois par surprise) via frottement ou pression durant l’enfance, l’orgasme clitoridien a souvent été considéré comme plus “enfantin” et moins intense que l’orgasme vaginal. Encore récemment, l’idée la plus répandue était qu’une femme se devait de jouir par la pénétration et que seul l’orgasme obtenu à l’issue de rapports sexuels était “valable”.

Heureusement, les croyances et les connaissances scientifiques ont évoluées et nous savons aujourd’hui que cette distinction entre vaginal et clitoridien est totalement obsolète et infondée. Le fameux orgasme vaginal n’est en effet que le produit d’une stimulation interne des racines du clitoris.

Si vu de l’extérieur il ne nous parait pas bien imposant, le clitoris est en réalité bien plus grand qu’il n’y parait. Sa partie visible, appelée “le gland” ferait à peu près 1 cm. Mais si nous tenons compte de ses racines, sa taille réelle se situerait plutôt entre 9 et 11 cm. Cet organe est également recouvert de capteurs sensoriels similaires à ceux du gland du pénis.

Comment le stimuler ?

Si le clitoris est l’organe du plaisir par défaut, il existe autant de manière de le stimuler que de femmes. Si certaines femmes apprécient un contact plus appuyé et direct, pour d’autres cette zone est si sensible qu’elle peut en devenir douloureuse. Il est donc essentiel de pouvoir expérimenter le type et l’intensité des contacts qui vous font le plus vibrer de plaisir.

Enfin, Il est également important de noter que le corps tend à changer à la ménopause. Sous l’effet des modifications hormonales, le clitoris peut se montrer, chez certaines femmes, d’autant plus sensible. Le plaisir par stimulation clitoridien peut donc devenir davantage intense et plaisant. Cela peut donc constituer une excellente alternative à la pénétration qui peut, au contraire, devenir quelque fois plus douloureuse. Le tout est de savoir quel type de caresse vous convient de pouvoir l’exprimer, si besoin, à votre partenaire afin de profiter pleinement des délices que procurent ce fabuleux organe.