sexe et argent

Les relations troubles du sexe et de l’argent

Faut-il être riche pour plaire et bien vivre son couple. Quelle est la relation entre sexe et argent ? Eléments de réponse avec la psy évolutionniste, l’anthropologue Paola Tabet et quelques études scientifiques récentes.

Reading Time: 3 minutes

L’ argent serait-il un atout essentiel pour séduire et aimer ? La question nous interpelle, tout comme elle titille bien des psys, sociologues, anthropologues, philosophes et autres spécialistes. Ils sont nombreux à s’être penchés sur la question. On citera ici les travaux de quelqu’un.e.s et commencera par l’approche de la psychologie évolutionniste qui explique nos comportements par ceux de nos lointains ancêtres hominidés et l’amour comme un moyen de nous inciter à transmettre nos gènes.

Ce courant qualifié de sociobiologiste est persuadé de l’importance de la richesse dans nos jeux de séduction. Dans le best-seller de 2003, maintes fois réédité, “Pourquoi les femmes des riches sont belles”, Philippe Gouillou explique que les femmes et les hommes cherchent à se reproduire avec des stratégies différentes, tout à la fois opposées et complémentaires. Les premières recherchent des partenaires qui peuvent les protéger, elles et les enfants qu’elles portent et élèvent. Elles choisissent dès lors les hommes ayant des caractères protecteurs : autrefois des mâles forts et musclés et aujourd’hui des puissants dotés de moyens financiers. Quant aux hommes, ils sont eux à la recherche de femmes jeunes et en bonne santé pour assurer un bon capital génital à leur progéniture. Ainsi sexe et argent serait au cœur de nos relations amoureuses : les femmes offriraient leur corps, leur sexe, leur fertilité et les hommes, en échange, donneraient leurs richesses, puissance et protection. Bonjour le sexisme !

Mais l’anthropologue féministe Paola Tabet confirme elle aussi ces liens entre sexe et argent mais elle ne les explique pas par la biologie mais par la domination masculine. Cette grande intellectuelle italienne évoque le principe de l’”échange économico-sexuel” qui fonde les relations entre les deux sexes dans un contexte de domination masculine et se retrouve aussi bien dans les relations de prostitution que dans le mariage. Dans “La grande arnaque, l’expropriation de la sexualité des femmes” (Puf 2010), elle écrit: “dans des contextes de domination masculine (laquelle existe dans la très grande majorité des sociétés connues), la sexualité n’apparaît pas comme un échange réciproque entre hommes et femmes, un échange du même avec du même, mais comme un échange asymétrique : il n’y a pas de la sexualité échangée contre de la sexualité, mais une compensation masculine pour une prestation féminine, un paiement qui pourra revêtir des formes variées (don, compensation en argent, emploi, promotion, prestige ou statut social, et jusqu’au nom, pour n’en citer que quelques-unes) en échange d’une sexualité largement transformée en service.”

Quelle est la relation entre sexe et argent ?

Mais ces liens troubles entre sexe et moyens financiers qui donnent à la richesse une grande importance sont d’autant plus regrettables qu’ils ne semblent guère servir le bonheur des couples, ni même le bien-être des hommes. C’est en tout cas ce qui ressort de deux études scientifiques. En 2011, l’Université Brigham Young publiait les résultats d’une recherche (1) menée auprès de 1.734 couples. Elle établissait que les couples où les deux conjoints sont matérialistes, ont une mauvaise communication, gèrent mal leurs conflits et ont peu de réactivité les uns envers les autres. Et au début de cette année, Deborah War de l’Université de New York et ses collègues se penchaient sur les relations amoureuses des hommes nantis (2). Dans le Journal of Social and Personal Relationships, les chercheur.se.s mettaient en évidence que les hommes qui considèrent leur réussite matérielle comme une composante essentielle de leur personnalité, ceux qui fondent leur estime de soi sur leurs richesses ont plus de désaccords financiers avec leur partenaire et par conséquent disent avoir moins de satisfaction dans leur couple.

De quoi confirmer l’adage populaire : l’argent ne fait pas le bonheur.

(1)Materialism and Marriage: Couple Profiles of Congruent and Incongruent Spouses. Publié en octobre 2011 dans Journal of Couples & Relationship Therapy

(2) For the love of money: the role of financially contingent self-worth in romantic relationship. Publié en 2021 dans Relationships and Sexual Health, Social Psychology


© Fiftyandme 2021