resto à emporter

Envie d’un bon resto à emporter ?

Tandis que la crise touche de plein fouet le secteur HORECA, on voit émerger de nouveaux concepts gastronomiques. Ils s’appellent Isabelle Arpin, Chez Alfred, Knees to Chin, Makisu, Pitaya… pour ne citer qu’eux. Leur point commun ? Une offre pour les gourmets, des plats “instagrammables” et adaptés pour la livraison. Bref, les plats à emporter font de la résistance !

Reading Time: 4 minutes

Quand les restaurants s’invitent à la maison

Pas envie de cuisiner ce soir ?  Depuis le confinement, de plus en plus de Belges optent pour des plats à emporter ou à se faire livrer. Les 10 plus recherchés sur Google ? 1) Pizza, 2) Sushis, 3) Cuisine chinoise, 4) Frites, 5) Thai, 6) Burger , 7) Pita, 8) Tapas, 9) Vin, 10) Poke.*

Nos préférés ?

La Bonne Etoile d’Isabelle Arpin 

Être à la tête d’un restaurant gastronomique, s’adapter et se digitaliser en un temps record, c’est possible. En plus de mériter l’étoile, la cheffe Isabelle Arpin n’a pas peur de viser la lune. Après avoir cuisiné des plats pour les hôpitaux et pour les sans-abris pendant le premier confinement, Isabelle et son associée, Dominika Herzig, ont également lancé “La Bonne Etoile”, un traiteur collaboratif, engagé et participatif qui favorise, entre autres, les partenariats avec les commerces de proximité et les fermes locales.

Knees to Chin 

Chez Knees to Chin on déguste des “pho”, des Dim Sum, de la soupe Miso et des rouleaux de printemps sans avoir besoin de prendre l’avion. Le voyez-vous le charme de Hanoi ? Eh bien, il est désormais dans votre salon, livré en un temps record avec en prime une fraîcheur des produits absolument indiscutable. Plutôt pas mal, non ? Surtout quand on se dit qu’on n’est pas prêt de revoir de sitôt la baie d’Ha Long.

Les deux fondatrices, Roxanne et Agathe Gernaert ont ouvert leur premier restaurant à Ixelles en 2014. Très vite, les restaurants de Sainte Catherine et Saint Boniface ont suivi. Pendant le lockdown, les deux sœurs ont attendu 2 semaines avant de proposer un take away. Depuis, leur service de livraison est bien huilé et leur 3 enseignes sont passées en mode livraison et à emporter à gogo.

Chez Alfred

Alfred, c’est l’acronyme d’Albert-Jean et Frédéric Niels, père et fils bien connu du paysage gastronomique bruxellois ! A la tête du mythique “Au Vieux Saint Martin”, “Au Grand Forestier” et “Au Savoy”, ils s’unissent dans une nouvelle aventure 2.0 en créant un traiteur qui fait la part belle à nos spécialités belges. A la carte, le fameux américain (créé par Joseph Niels en 1924) et ses excellentes frites fraîches, les croquettes aux crevettes et persil frit, le traditionnel witloof au gratin, du Vol-au-Vent de poulet fermier, des saucisses avec leur stoemp aux carottes. Chez Alfred, c’est un régal pour toute la famille !

Makisu 

Bienvenue dans le monde merveilleux des makis californiens, ce « fast good » fusion est bien connu des Bruxellois. Le premier restaurant a ouvert ses portes en 2012 à la rue du Bailli avec un concept ultra simple et efficace : prix démocratiques et produits frais préparés à la minute. L’ingrédient unique? Un “robot” qui permet de confectionner les makis. Makisu fait très vite fureur et ne tarde pas à faire des petits en quelques années : Ma Campagne, Sainte Catherine et le Cimetière d’Ixelles. Avant la crise, l’enseigne était déjà très digitale en permettant à ses clients de commander en ligne ou par téléphone afin d’éviter les longues files à midi et le soir. Depuis le Covid, la chaîne ne cesse de nourrir les millennials de la capitale, devant les restaurants Makisu, à vélo ou en scooter, les livreurs se bousculent !

Pitaya 

Plutôt Pad Thai ou Wok ? La chaîne de restauration spécialisée dans la cuisine thaïlandaise Pitaya fait un véritable carton en Europe mais jusqu’ici, elle n’avait pas franchi les frontières de la Belgique. Arrivée en septembre en plein Covid à Ixelles, elle cartonne et son succès réside en peu de facteurs : une cuisine saine et gourmande qui s’inspire de la street food des rues de Bangkok. Les woks préparés à la minute de Pitaya sont un voyage à eux seuls : le Sie Yai (à base de nouilles udon) et le Nua Kao (à base de bœuf et de crevettes) sont absolument délicieux !


(Sources : article
Le Soir)


© Fiftyandme 2021