La meilleure femme chef du monde est slovène

Reading Time: 3 minutes

Elue le 25 janvier par les World’s Best 50 Restaurants, Ana Ros, la chef slovène succède aux Françaises Dominique Crenn (2016) et Hélène Darroze (2015) au titre de Meilleure Femme Chef du Monde 2017.

Par Joëlle Rochette

Il faudra cependant attendre le 5 avril prochain pour que ce prestigieux prix soit remis à la chef venue de Slovénie lors de la remise des prix des World’s 50 Best Restaurants à Melbourne (Australie).

Tout le temps donc pour découvrir cette jolie et brillante chef de cuisine dont le parcours atypique en aura intrigué plus d’un(e). Ainsi à simple titre d’exemple, nous apprenions ce mercredi, qu’Ana Ros est une chef autodidacte qui, avant de se mettre au fourneau de son propre restaurant (Hiša Franko à Kobarid), a été successivement, diplomate puis championne de ski !

ana-ros-life-magazine

Installée dans une maison datant du 19e siècle, léguée par son beau-père, c’est avec Valter, son mari sommelier, qu’elle préside aux destinées gourmandes de ses compatriotes bien heureux de venir s’attabler dans cette demeure traditionnelle à la cuisine résolument audacieuse, personnalisée et contemporaine.

Avec pour leitmotiv l’idée de surprendre en tout temps et toutes circonstances, c’est donc aujourd’hui qu’elle étonne encore en réinterprétant, avec audace et imagination, de grands classiques de la cuisine traditionnelle slovène. Ceci avec un menu de saison délicat et subtil, à travers lequel on découvre les influences de cuisines des pays voisins (Italie, Hongrie, Autriche, Croatie). Une jolie cuisine valorisant esthétisme et produits locaux (fromages, beurres fermiers, agneaux de prairies,…) pour une région tout aussi séduisante que représente la Vallée de Soča, proche de quelques kilomètres seulement de la frontière italienne.

Parallèlement, cette chef n’hésite pas à s’investir pour la petite enfance, en Slovénie mais aussi en Inde, par exemple. Toujours sur le plan international, elle participe volontiers à divers congrès et autres événements internationaux qui lui ont permis de mieux se faire connaître hors Slovénie (série Netflix, Chef’s Table).

Pour mieux la faire connaître du grand public, le rédacteur en chef des World’s 50 Best Restaurants, William Drew a indiqué : « Ana Roš mérite pleinement le prix de Meilleur Chef Femme du Monde cette année. Sa précision, son sens du détail et sa créativité font toute la différence et la hissent tout naturellement au sommet de son art. Sa passion pour les produits locaux, son investissement professionnel et sa volonté de porter haut les couleurs de la gastronomie slovène font d’elle un modèle pour les jeunes générations et une source d’inspiration inépuisable ».

De son côté, la lauréate ajoute à propos de cette récompense : « Ce prix était une surprise pour moi. C’est à la fois une grande joie et une grande responsabilité, surtout en tant que Chef Cuisinière autodidacte. Cette récompense est une superbe opportunité pour faire découvrir la richesse de la cuisine slovène au public. »

Enfin, si c’est à une Slovène que ce prix ira cette année, ce sera là une toute aussi bonne occasion de mettre sous le feu des projecteurs une région du globe qui, semble-t-il, n’a pas à rougir de ses talents culinaires ; loin de là.

Pour rappel, Ana Roš succède à des femmes chefs célèbres qui détiennent ce titre prestigieux, dont l’inimitable Dominique Crenn (2016), Hélène Darroze (2015), Helena Rizzo (2014), Elena Arzak (2013), Nadia Santini (2012) ou encore cette autre célébrité du monde culinaire qu’est la sympathique triplement étoilée Anne-Sophie Pic (2011). Voici donc, un chef au féminin, à continuer à suivre de près ou de loin aussi souvent que possible !


© Fiftyandme 2021