emma thompson

Emma Thompson se livre sur son nouveau film qui brise les tabous sur la sexualité à 60 ans

« Quelqu’un sait-il ou se soucie-t-il de savoir si les femmes d’âge moyen obtiennent une quelconque satisfaction ou un quelconque plaisir sexuel ? » Ce sont les mots d’Emma Thompson, tête d’affiche dans le film Good luck to you, Leo Grande.

Reading Time: 2 minutes

A 63 ans, Emma Thompson n’a pas hésité une seconde à endosser le rôle de Nancy, enseignante à la retraite de 62 ans, d’éducation religieuse. Le pitch ? Elle n’a jamais eu d’orgasme et décide d’engager un travailleur du sexe de 28 ans, Leo, pour l’aider à élargir ses horizons.

L’actrice s’est exprimée dans Vogue : « Quelqu’un sait-il ou se soucie-t-il de savoir si les femmes d’âge moyen obtiennent une quelconque satisfaction ou un quelconque plaisir sexuel ? Dans nos jeunes années, nous étions constamment harcelées par Cosmo au sujet des orgasmes, je me souviens. C’était toujours en première de couverture – comment les atteindre de manière plus forte. L’accent mis sur l’accomplissement était franchement un peu intimidant. On nous a également informés que les femmes plus âgées pouvaient parfois vouloir plus de sexe, et c’est ainsi qu’est né le mythe de la cougar – fastidieux, banal et vide, comme tant de types sexuels que nous sommes censés incarner. »

Le sexe à 60 ans « tabou » selon Emma Thompson

Pour elle, le sexe est tabou. « On nous a appris qu’il est sale, luxurieux, pêcheur. » Ce qui fait que nous sommes tellement mal à l’aise d’en parler, que le plaisir féminin n’est pas un sujet commun. Surtout celui des femmes de plus de 50 ans. On soulève ici un problème de taille.

Pour le tournage, elle a du se dénuder complètement et faire face à ses insécurités, ses complexes. « Avant de réaliser Good Luck to You, Leo Grande, je n’avais aucune idée de ce que j’allais apprendre sur mon attitude à l’égard de mon propre corps, du plaisir et de la honte – de ce que j’allais rire de la véritable bêtise de tant de nos réactions au plaisir sexuel, et de ce que j’allais pleurer sur ce qui est perdu dans la vie lorsque le plaisir est réprimé, ignoré et puni. »

Un film émouvant qui lève le voile sur beaucoup de tabous, avec une actrice exceptionnellement honnête.

Morale de l’histoire ? Faites l’amour, (re) découvrez votre corps, encore et encore !

Image à la une : Getty Images – Sebastian Reuter


© Fiftyandme 2022