Sophie Decelle

Et si la vie commençait à 50 ans ?

Sophie Decelle aime les sensations fortes, l’adrénaline, les défis. Pilote de course entre deux séances d’ostéopathie, elle ne pouvait que foncer lorsque le destin a mis une nouvelle opportunité entrepreneuriale sur sa route. À l’aube de ses 50 ans, Sophie lance une nouvelle marque de vêtements chauffants qui soulagent les maux de dos ! Rencontre avec une femme inspirante qui vit à 400 km/h…

Reading Time: 2 minutes

CV Express 

Nom et Prénom : Sophie Decelle

Naissance : 30 avril 1969

Ville : Rixensart

Loisirs : Sport automobile (je pilote des monoplaces type F3 et F1), gym, moto

Livre : « Message des hommes vrais » de Marlo Morgan

Qualités : Volontaire, compétitive, généreuse, sociable.

Faiblesse : sensible

Citation préférée : « La vie ne se renouvelle pas… on renouvelle sa vie ! » (Sacha Guitry)

Rencontre avec Sophie Decelle

Quel est votre parcours ?

Après avoir exercé la kinésithérapie en France, en Belgique et en Suisse pendant 10 ans, je suis devenue ostéopathe depuis 2002. Il y a 2 ans, j’ai lancé « Montecatria » : ma marque de sacs en cuir personnalisés et petite maroquinerie réalisée par des artisans en Italie. Mon beau-fils a repris la marque récemment. Moi, j’avais un nouveau projet : concevoir des vêtements chauffants, sur-mesure, souples et peu encombrants pour ceux et celles qui pratiquent un sport ou travaillent dans un environnement froid. Cette ligne s’adresse également à mes patients qui ont une contracture musculaire ou qui suivent une revalidation.

Quand et pourquoi avez-vous eu besoin de changement ? Quel a été l’élément déclencheur ?

J’ai ressenti un besoin de changement quand j’ai appris que l’âge de la retraite allait être fixée à 67 ans ! D’autant plus que ça peut encore changer d’ici là… Mon travail est très physique (massage profond, manipulations,) et je ne me vois pas l’exercer indéfiniment. C’est pourquoi j’ai pensé à une reconversion progressive. Ma nouvelle activité (que je développe en parallèle de mes consultations) est en parfaite adéquation avec mon métier actuel et mes passions. C’est le mix parfait entre mon expertise médicale et ma récente expérience dans la confection d’accessoire de mode. Cette reconversion s’est
présentée à moi spontanément grâce à des rencontres et des opportunités qui se sont présentées lors de mes voyages. Actuellement, je pratique toujours l’ostéopathie à 90%, mais je commence à me libérer un peu de temps pour développer ma seconde activité. Les conseils de mon mari et de mon beau-fils (plus expérimentés que moi en marketing et communication) m’aident beaucoup.

Quels conseils donneriez-vous à quelqu’un qui a envie de changer de cap ?

N’hésitez pas à le faire ! Réfléchissez bien et donnez-vous les moyens ! Je ne suis pas une exception : je connais beaucoup d’autres personnes qui l’ont fait et qui en sont très heureuses.

Découvrez sa ligne de vêtements WarMe sur la page Facebook www.facebook.com/sotopandgo

Vous aimerez aussi ? Et si la vie commençait à 50 ans ? Rencontre avec Joëlle Engels