artérite

À 50 ans, méfiez-vous de l’artérite !

Dès la cinquantaine, nombreuses sont les personnes atteintes d’artérite, une maladie encore méconnue dans notre société. Pourtant, selon des études récentes, l’artérite toucherait de 10 à 20% des plus de 55 ans… Mais, pas de panique ! Il existe plusieurs solutions pour la traiter.

Reading Time: 2 minutes

Quels sont les symptômes de l’artérite ?

Aussi appelée infarctus de la jambe, l’artérite est une inflammation des parois des artères causée généralement suite à une infection. L’artère qui se rétrécit empêche alors le sang de circuler normalement et peut mettre vos jours en danger…

Si les fumeurs sont particulièrement concernés par cette complication, les femmes sont également de plus en plus touchées par l’artérite.

L’artérite s’accompagne souvent de plusieurs symptômes qui doivent vous alerter :

  • Une pâleur au niveau d’un pied
  • Des douleurs dans la jambe au repos (parfois si intenses qu’elles nous obligent à nous lever)
  • Une plaie ou blessure qui ne cicatrise pas au pied ou à la jambe
  • Des crampes au mollet qui se produisent après une marche et qui se calment au repos (ou de la claudication, selon le terme médical)

En plus de ces indications, le meilleur moyen de détecter l’AVC de la jambe est de sentir le pouls au niveau du pied. En cas de suspicion, il est conseillé de consulter sans attendre.

Prévenir l’artérite efficacement

Afin de prévenir cette maladie ou d’éviter que son état s’empire, il est vivement conseillé de revoir certaines habitudes. Le tabac est évidemment à proscrire ou à diminuer au maximum. Entreprendre une activité sportive et perdre du poids (si nécessité) est également vivement recommandé pour garder la forme. Certains exercices sont particulièrement efficaces pour travailler les jambes et ainsi régulariser la fluidité du sang. On pense par exemple à la marche nordique, la natation, l’aquabike, … Enfin, pour les diabétiques ou les personnes sujettes à l’hypertension, il peut être judicieux de commencer un traitement médicamenteux auprès d’un médecin ou spécialiste.

Comment soigner l’artérite ?

Arrivé aux alentours du stade 3, quand la douleur s’intensifie lorsque la jambe est au repos, les risques de décès s’accentuent au fil des années.  Pour des cas sérieux ou en stade culminant, la chirurgie dite « ouverte » est idéale car elle permet de maintenir l’artère ouverte et donc de laisser le sang circuler à nouveau correctement. Cette technique offre également plus de chances de rétablissement après l’opération. Toutefois, le meilleur moyen d’éviter les cas extrêmes reste la mise en garde et la prévention auprès des quinquagénaires. A partager, donc.