coup de chaleur animaux

Coup de chaleur chez nos animaux : comment réagir ?

Souffrant bien davantage de la chaleur que les humains et transpirant moins, nos animaux domestiques ont donc plus de chance de succomber à un coup de chaleur…

S’il existe une saison durant laquelle nos animaux aimeraient bien migrer au pôle Nord, c’est l’été ! Avec leur fourrure pleine de poils, nos compagnons à quatre pattes souffrent davantage de la chaleur que du froid. À tel point que, parfois, ils peuvent frôler le malaise ou la mort… Lors des fortes températures, il est donc nécessaire de préserver au maximum le confort thermique de nos amies les bêtes et de bien savoir réagir en cas de coup de chaleur.

Quand la respiration débloque

À l’inverse de leurs bipèdes domestiques, chiens et chats ne transpirent pas suffisamment pour réguler leur température corporelle. Dotés de peu de glandes sudoripares (sur les coussinets), ils doivent surtout compter sur leur respiration pour éviter le coup de chaleur. C’est en effet en inspirant et en expirant que nos animaux domestiques parviennent à éviter l’hyperthermie. L’air rejeté est en fait chargé de vapeur d’eau qui évacue la chaleur à l’extérieur du corps. L’inspiration permet ensuite d’apporter de l’air plus frais et donc de baisser la température corporelle.

Ainsi, lorsque l’animal a trop chaud, sa respiration s’accélère et les échanges d’air chaud et d’air frais augmentent en conséquence pour rétablir un équilibre. La plupart du temps, cette ventilation est suffisante pour éviter au chien ou au chat de succomber à un coup de chaleur. Mais lorsque le corps surchauffe et que la température corporelle atteint les 41 degrés, il y a danger. Les symptômes sont probants : l’animal halète de plus en plus, il salive beaucoup, s’agite et peut convulser. Au dernier stade, les vaisseaux sanguins se dilatent, provoquant une accumulation de sang dans le cerveau puis un œdème cérébral.

Bien réagir

En cas de surchauffe, il faut agir vite mais surtout pas n’importe comment ! Inutile de donner de l’eau glacée à votre boule de poils : vous risqueriez de la refroidir trop brutalement et de provoquer un choc thermique. Contentez-vous de lui présenter un peu d’eau fraîche sans la forcer à boire.
Placez ensuite l’animal dans un endroit situé à l’abri de la chaleur et, à l’aide d’un gant mouillé, humidifiez les pattes et les coussinets. Enfin, quels que soient la gravité des symptômes et l’état de votre animal, appelez immédiatement un vétérinaire car le coup de chaleur peut laisser de graves séquelles.