ver pulmonaire

Le ver pulmonaire : un danger pour notre chien !

C’est une maladie encore trop peu connue aujourd’hui : le ver pulmonaire. Contractée principalement après avoir été en contact avec une limace ou un escargot, elle peut vite devenir fatale. Comment en reconnaître les symptômes et comment réagir ?

Reading Time: 1 minute

Le ver pulmonaire parasitaire s’attaque aux artères et aux alvéoles pulmonaires du chien où ils créent des inflammations. Les symptômes peuvent être nombreux, comme il peut également ne pas y en avoir. C’est notamment pour cette raison que la maladie est très dangereuse.

Comment éviter l’infection ?

La maladie du ver pulmonaire est présente partout en Europe chez les renards et est transmise chez les chiens par l’intermédiaire des escargots et des limaces et leur mucus. Que nos fidèles compagnons les ingèrent ou les lèchent simplement, la contamination a lieu s’ils sont porteurs. Afin de s’en prémunir, quelques petites choses peuvent être mises en place lorsque notre chien se trouve à l’extérieur : ne pas le laisser boire ou manger quelque chose qui est resté dehors sans surveillance, laver ses jouets et gamelles tous les jours ou encore surveiller ce qu’il renifle. Il faut bien sûr laisser jouer notre chien, souvent de nature curieuse, mais en restant cependant très vigilant.

Quels symptômes ?

Parmi les symptômes possibles, voici les plus fréquents : toux, nausées, appétit réduit, spasmes, paralysie… Certains chiens présentent également une intolérance à l’effort et des saignements continus. La mort soudaine peut aussi survenir.

Si votre chien présente des signes de contamination, s’il est de nature très curieuse, si vous avez un doute, ou encore si vous habitez dans un lieu où beaucoup de limaces et escargots résident, contactez votre vétérinaire dans les plus brefs délais.

Plus d’infos sur limacesmortelles.be