vieux

À quel âge devient-on vieux ?

Si les cheveux blancs sont un indicatif de vieillissement plutôt aléatoire, l’âge aussi. Pourtant, notre société ne se gêne pas pour nous mettre dans des cases. Si la carte senior ou les places réservées dans les transports ont parfois des avantages, on n’a pas forcément envie de recevoir de la publicité pour des assurances obsèques dans notre boîte aux lettres. À quel âge devient-on réellement vieux ? À la retraite ? À la ménopause ? Quand on devient grand-mère ? L’institut de sondage Ipsos s’est penché sur cette question (qui nous obsède)…

Publié le

Reading Time: 2 minutes

Vieillir c’est…

Une question de perception

Mais, au fond, la vieillesse, qu’est ce que c’est ? Le dictionnaire nous parle d’ancienneté, Google invoque l’âge mûr et certaines personnes parlent de sagesse. Dans les yeux d’un ado, les universitaires sont déjà des vieux…  La vieillesse est aussi  universelle que personnelle. C’est une suite logique (à laquelle on a des décennies pour se préparer). Pourtant, on a souvent le sentiment qu’elle va nous toucher de plein fouet. Le fameux coup de vieux, comme on le surnomme ? Vieillir est un fait, mais c’est avant tout une chance. L’essentiel est d’être bien avec soi-même. Se sentir vieux, c’est bien plus que notre reflet dans le miroir qui a changé…

Une question de culture

La définition d’une personne âgée varie selon les pays et les cultures. En Belgique, il est établi qu’un « vieux » est un septuagénaire : en moyenne, l’âge de passage vers la vieillesse est estimé à 70 ans. En Espagne, on «devient vieux» à partir de 74 ans contre. A l’inverse, dans les pays du continent asiatique, la vieillesse démarre dès la deuxième moitié de la cinquantaine (56 ans en Malaisie).

Une question de point de vue

Parallèlement, une autre étude révèle que la plupart des quinquagénaires avouent se sentir rajeunir en vieillissant. A moins que, plus ils vieillissent, plus ils sont persuadés que la vieillesse viendra plus tard ?

Dans l’inconscient collectif, la vieillesse symbolise cette grande inconnue qui nous fauche… notre autonomie, nos proches, et enfin notre propre vie. Pourtant, de nos jours, on vit de plus en plus jeune de plus en plus longtemps ! Comment ? Grâce à la progression de la médecine et à l’espérance de vie qui a augmenté, sans compter le processus de vieillissement qu’on a réussi à retarder autant physiquement que psychologiquement. En effet, à 60, 70, ou 80 ans, bon nombre d’entre nous se sentent encore jeune dans leur tête ! Et, si la retraite marquait la fin de la vie à l’époque de nos grands-parents, aujourd’hui, elle ne signe qu’un commencement…

Vieux : Un mot qui effraie

Dans un monde gouverné par la chirurgie esthétique, les crèmes anti-rides, l’activité physique intensive et le rendement, la vieillesse est trop souvent perçue comme une  maladie. Vieillir fait peur, car ça nous rapproche de plus en plus de la dépendance et surtout, de la mort. Mais attention ! Se rapprocher ne signifie pas mourir ! Et si, au lieu d’en avoir peur, on accueillait la vieillesse comme une bonne amie ? A vous de choisir si vous voulez voir le verre à moitié plein ou à moitié vide ! Parce que, évidemment vieillir n’est pas toujours une partie de plaisir mais cela a de bons côtés quand même…

 

 

Pouvez-vous répéter la question ?

Oui mais à quel âge devient-on vraiment vieux alors ? Les chiffres parlent d’eux-même : à peine 13% pense devenir vieux dès l’arrivée des cheveux gris. 33% à l’arrêt de toute activité sexuelle, 15% dès l’arrivée des petits-enfants, 23% dès l’entrée en retraite et 42% à partir de la perte de contrôle de sa vessie… De quoi relativiser, non ? Tout ça pour dire que, devenir vieux, ce n’est qu’un état d’esprit…

 

Vous aimerez aussi ? « Vieillir n’est pas une maladie »