faire du sport en ville

Faire du sport en ville : nos conseils

Quand on habite une grande ville, il reste difficile de résister à l’envie de profiter d’un sport en outdoor. Un sport urbain qui requiert quelques gestes protecteurs.

Reading Time: 2 minutes

Si les bienfaits du sport sur la santé ne sont plus à prouver, tout le monde n’a pas la chance d’habiter à la campagne pour pratiquer son sport favori dans les meilleures conditions. Alors, oui, faire du sport en ville reste possible, et conseillé, mais non sans précautions.

Protégez vos poumons

Peu importe le sport pratiqué en ville, les poumons constituent les organes les plus mis à mal par la pollution ambiante. Quelque 9000 Belges décèderaient chaque année du fait de la pollution atmosphérique (Agence européenne pour l’environnement).
Pour protéger au mieux ses poumons, mieux vaut éviter de pratiquer un sport en pleine heure de pointe. Par le sport, la respiration se fait plus intense, avec des poumons ouverts au maximum. Ce qui les rend d’autant plus vulnérables à la pénétration des particules fines présentes en suspension dans l’air de nos villes. L’application Belair constitue un outil utile pour disposer de l’indice de la qualité de l’air en fonction de votre emplacement.

Faire du sport en ville : misez sur le fitness

Vous n’aimez pas l’ambiance des salles de fitness ? La ville se révèle comme une excellente alternative. Il n’est généralement pas nécessaire de quitter son quartier pour profiter du mobilier urbain à utiliser pour des exercices habituellement réalisés en indoor. Ce que l’on appelle le street workout. Une rampe d’escalier, une floppée de marches à grimper au pas de course, des bancs à sauter ou pour s’en servir pour effectuer des pompes. De plus en plus de parcs urbains* proposent également des équipements fixes laissés à disposition des sportifs.

Le vélo en ville, mais sécurisé

Outre le running et le street fitness, le vélo constitue l’un des sports urbains les plus pratiqués. Pour se rendre au travail, mais aussi pour découvrir la ville autrement et enchaîner les kilomètres. Une pratique très tendance qui réclame néanmoins des conseils de sécurité pour éviter l’accident bête. « Premier point, être vu et bien voir. Et plus encore en cette période où le jour décline de plus en plus tôt, et avec un soleil matinal rasant. Gilet jaune et éclairage sont indispensables. Tout comme le casque et la sonnette de vélo. Pour les itinéraires, les choisir si possible en dehors des grands axes desservis par les trams. Les rails sont redoutables pour le cycliste. Comme les portières de voiture, ouvertes à l’improviste. Attention aussi à l’angle mort quand vous remontez une file de voitures (à l’arrêt ou non). Et à vélo, on ne brûle pas les feux et on ne double pas à droite. Bien indiquer également les changements de direction » explique Marc Danielson, animateur de balades cyclos. De nombreuses villes belges proposent également des promenades urbaines balisées. Comme la promenade verte** bien connue des Bruxellois.

Quelques idées ici. 

** https://geodata.leefmilieu.brussels/client


© Fiftyandme 2023