tir à l'arc

Le tir à l’arc, des bienfaits à cibler pour la santé

Comme le golf, le tir à l’arc véhicule une image élitiste. Et comme le golf, il offre de nombreux avantages pour le mental et le physique. Un sport pleinement accessible aux femmes.

Reading Time: 2 minutes

Pratiqué en intérieur comme en extérieur, le tir à l’arc enregistre un succès grandissant parmi les sportifs des deux sexes. Notamment pour son côté ludique et ses bienfaits pour la santé. Un sport parfaitement adapté aux quinquas en quête de nouvelles pratiques à découvrir. Sans risques.

Des avantages non négligeables

  • Du calme retrouvé. Parfait pour évacuer la tension d’une journée chargée. Sur le terrain, il n’y a plus que vous et la cible à atteindre.
  • Un sport facile à apprendre et destiné à tous les âges (dès 7-8 ans), aux deux sexes. Accessible aussi aux personnes handicapées.
  • Développement de l’envie de se dépasser et de l’esprit de compétition.
  • Renforcement de l’équilibre, par la posture à rechercher et à conserver. Position bien campée sur les deux pieds, le corps bien droit.
  • Les deux côtés du corps travaillent quand vous visez et puis tirez.
  • Sport conseillé pour qui souffre de scoliose. Il fait en effet travailler tous les muscles qui soutiennent la colonne vertébrale.
  • Excellent sport pour brûler les calories. Entre les tirs et les navettes entre le pas de tir et la cible, vous allez marcher environ cinq heures en compétition.
  • Tous les muscles du corps sont concernés : tronc, fessiers, jambes, abdominaux, bras, dorsaux.
  • Sport doux souvent recommandé après un cancer du sein. Pour reprendre confiance en soi.
  • Une école de concentration et de maîtrise de soi. Excellent anti-stress, le tir à l’arc impose de ne se concentrer que sur la cible. En oubliant tout le reste.

De nombreux clubs de tir à l’arc à découvrir

Pour le néophyte, il reste préférable de débuter dans un club. Pour bénéficier des conseils de moniteurs quant aux bons gestes et aux postures à adopter. Avant toute chose, direction le site de la Royal Belgian Archery, qui regroupe les deux fédérations belges de tir à l’arc : la Ligue francophone belge de tir à l’arc et pour la partie flamande, la Boogsport Vlaanderen (BSV) : Un site qui permet de faire connaissance avec le sport et de trouver un club affilié près de chez vous.

Quels risques et contre-indications?

Le tir à l’arc peut être pratiqué par tous, sauf si vous souffrez de maladies cardiovasculaires sévères. Car une accélération du rythme cardiaque pourrait survenir, par les efforts musculaires liés à la nécessité de retenir sa respiration.

Quant aux risques potentiels, ils concernent celui de développer des crampes et des tendinites du coude dans le bras qui tient l’arc et de la main dans le bras qui tend la corde de l’arc. Autant de soucis qu’il est possible d’éviter par une séance d’échauffement préalable.

Enfin, pour éviter les frottements de l’arc sur l’avant-bras et les doigts, il est conseillé de porter un protège-bras et une palette pour les doigts.
Pour les femmes, il est recommandé de porter un plastron, comme protection efficace pour les seins.


© Fiftyandme 2022