bienfaits du café

Les bienfaits du café sur notre santé

S’il existe bien un sujet à propos duquel tout et son contraire a déjà été rédigé, c’est bien le café. Un breuvage bien présent dans notre quotidien. Mauvais ou bénéfique, qu’en est-il réellement ?

Reading Time: 2 minutes

Il nous accompagne bien souvent au réveil ou durant la journée. Pour le plaisir ou la nécessité d’un coup de fouet bénéfique. Ce café, que l’on prend noir, avec du sucre ou du lait, et qui a fait couler beaucoup d’encre quant à son rôle sur la santé. Longtemps décrié, le café semble désormais recueillir les faveurs du milieu scientifique. Un article publié en janvier 2018 sur le site du British Medical Journal dévoile par le détail les atouts du café sur la santé publique.

Les bienfaits du café

Si l’on accuse le café de provoquer une certaine excitation et de l’insomnie, force est de constater que les études s’accordent à démontrer que le fait de consommer du café réduirait les risques cardio-vasculaires. Tout comme ceux lié au développement de diabète de type II ou aux risques de maladies liées au vieillissement comme Parkinson, Alzheimer.

La caféine présente dans le café jouerait un rôle non négligeable. Pour la petite histoire, la caféine du café constitue aussi un bon moyen de calmer les crises de migraine (comme le Coca-Cola d’ailleurs).

Selon les chercheurs, le café réduirait par ailleurs les risques de développer certains cancers (du sein, de la prostate, de la peau ou du pancréas). Si ses effets bénéfiques sont difficiles à quantifier sur le long terme, ce qui est certain c’est que le café n’a aucun effet aggravant dans le risque de développer de telles pathologies.

Des études soulignent également que sa consommation augmenterait notre durée de vie. Mais ne nous risquons pas sur ce terrain et reparlons-en dans quelques dizaines d’années. L’effet du café sur la longévité n’est pas prouvé de façon sûre et doit être pondéré avec d’autres facteurs. Tabagisme, mode de vie etc.

Du café, mais à quelle dose ?

Boire du café serait donc bénéfique. Trois à quatre tasses sont recommandées pour profiter au maximum des effets bénéfiques du café. Sans lait de préférence. Consommé avec modération, il n’apporterait aucun effet nuisible.

Une chronique qui se doit de se terminer sur une note bien noire. Celle de ce café fumant qui attend son heure dans sa tasse de porcelaine. Car un café sélectionné et préparé avec soin, mérite un contenant adapté, à mille lieues de cet infâme gobelet sorti de la machine à café.

Un nectar dont on a cité ci-dessus les multiples apports pour la santé et qui mérite un peu de respect.