remède contre la gueule de bois

Quels remèdes contre la gueule de bois ?

Réveillons, fêtes entre amis, visites arrosées dans la famille… Les occasions de lever (un peu trop) le coude sont nombreuses. Avec comme conséquence, cette affreuse gueule de bois du lendemain. Comment l’atténuer ? Explications.

Reading Time: 2 minutes

Pots en entreprise, fêtes variées et réunions de famille, les occasions de boire de l’alcool sont (trop) nombreuses. Tout comme les effets de cette petite gueule de bois qui attend celles et ceux qui dépassent leurs limites. Un état d’ivresse, qualifié de veisalgie par le corps médical, qui touche plus fortement les femmes. Plus sensibles aux effets néfastes de l’alcool que les hommes.

Prévenir la cuite en amont

Pour éviter les soucis du lendemain matin, certains conseils se révèlent utiles à rappeler avant d’entamer la soirée. Dont celui d’éviter les mélanges. Pas de bière avec du vin, pas d’apéro composé de vin cuit. Ensuite, pour limiter votre consommation, buvez lentement. Votre verre se videra moins vite et vous permettra de sauter quelques remplissages de plus. Pour éviter le côté déshydratant de l’alcool, consommer de l’eau en abondance entre chaque verre d’alcool s’avère excellent.

Les symptômes d’une gueule de bois

Le lendemain de fête n’est généralement pas aussi festif. Avec maux de tête, douleurs abdominales, nausées et/ou vomissements, bouche pâteuse, teint cireux… En cause, l’éthanol présent dans l’alcool et qui provoque ces réactions, plus ou moins prononcées selon les individus. Mauvaise nouvelle pour les quinquagénaires, les conséquences d’une gueule de bois se révèlent plus intenses et durables. Avec l’évolution du métabolisme liée à l’âge, le corps mettra en effet plus de temps à évacuer l’excès d’alcool. Une consommation d’alcool qui risque d’avoir d’autres effets bien plus délétères en cas de traitement médicamenteux.

Les sulfites du vin parfois en cause

Le terrible mal de tête du lendemain peut être aussi une réaction aux sulfites présents dans le vin. Y compris dans ceux dotés de l’étiquette sans sulfites ajoutés. Car les sulfites sont présents naturellement dans le vin, générés par les levures. Ils ont un double rôle : celui d’antiseptique et d’antioxydant pour le maintien de la qualité du vin. Ces sulfites peuvent provoquer certaines réactions, comme des maux de ventre ou de sérieuses céphalées. Des sulfites que l’on retrouve aussi dans la bière et les alcools. Les effets seront dépendants de la quantité ingérée et de votre sensibilité à cet allergène.

Les remèdes efficaces contre la gueule de bois

Les plus rationnels affirmeront que pour éviter la gueule de bois, il suffit de ne pas consommer d’alcool. C’est vrai, mais c’est un peu court. Seconde vérité à retenir, le remède miracle n’existe pas pour éviter la gueule de bois. Le lendemain de fête, le remède le plus efficace consiste à prendre un antidouleur. Et boire beaucoup d’eau. Pour contrer la déshydratation provoquée par la prise d’alcool. Ce phénomène à l’origine des maux de tête, des nausées et des vomissements. Pour ces deux derniers symptômes, préparez-vous une bonne tasse de thé au gingembre. Une épice connue des femmes enceintes pour ses bienfaits anti nauséeux. Autre recette de grand-mère efficace, la bonne tasse de potage prise le lendemain. Avec un œuf ajouté. Pour neutraliser les toxines présentes dans le foie grâce à la cystéine, un acide aminé présent dans l’œuf.


© Fiftyandme 2022