cystite-remede-naturel

Cystite : pensez aux traitements naturels !

La cystite est une infection bien désagréable dont on a une envie très pressante de se débarrasser… Pour ce faire, pas toujours besoin de médicaments. Découvrez ici nos remèdes naturels !

Reading Time: 2 minutes

Eviter les antibiotiques lors d’une cystite

La cystite aiguë est une infection des voies urinaires basses due à la colonisation de la vessie par Escherichia Coli dans plus de 80 % des cas. Ces pathogènes, en se fixant à l’épithélium vésical, déclenchent une réaction inflammatoire locale, aux retentissements importants sur la qualité de vie. Le traitement repose sur des conseils hygiéno-diététiques et une antibiothérapie. La busserole est un antiseptique urinaire dont la prescription permettrait de rationaliser l’usage des antibiotiques.

L’hygiène avant tout

Le diagnostic s’appuie essentiellement sur les signes cliniques et l’utilisation d’une bandelette urinaire. Boire et uriner souvent, uriner après chaque rapport sexuel, avoir une hygiène intime adaptée et lutter contre la constipation sont les principales mesures hygiéno-diététiques en première ligne du traitement. La prise en charge de l’infection urinaire simple repose généralement sur un traitement probabiliste d’une antibiothérapie.

La résistance aux antibiotiques explose

L’Escherichia coli est résistant à l’amoxicilline, aux céphalosporines de deuxième génération et, dans 3 à 25 % des cas selon la présentation clinique et le terrain, aux fluoroquinolones. La résistance aux antibiotiques est un phénomène inquiétant car aucune nouvelle famille d’antibiotiques actifs sur les germes à Gram négatif n’a vu le jour depuis presque 25 ans. Si aucune action n’est entreprise, la résistance aux antibiotiques devrait causer 10 millions de morts par an en 2050 contre environ 700.000 aujourd’hui dans le monde. L’impact écologique important des antibiotiques sur le microbiote intestinal rend obligatoire une stratégie d’épargne et limite leur usage à des indications spécifiques. En cas de cystite simple, l’antibiotique pourrait ne pas être automatique.

Il est donc indispensable de s’intéresser aux traitements naturels, ayant démontré leur efficacité par des études validées scientifiquement.

La busserole, le remède naturel pour les cystites

La feuille de busserole est riche en arbutine, un puissant antibactérien urinaire et intestinal actif sur les différents colibacilles responsables d’infections urinaires. La busserole possède également des propriétés complémentaires anti-inflammatoires et diurétiques en cas de cystite. Aucune toxicité aigüe ou chronique n’est signalée lorsque la busserole est utilisée dans les doses indiquées. Elle ne provoque pas de résistance et n’occasionne aucun effet indésirable sur le microbiote.

Des études pour valider l’efficacité thérapeutique

L’activité anti-infectieuse de l’arbutine est orientée spécifiquement vers les affections des voies urinaires. Les feuilles sont antimicrobiennes in vitro et in vivo vis-à-vis de nombreux germes (Escherichia, Staphylococcus, Salmonella, Candida). La monographie de la Commission E allemande mentionne son usage dans les inflammations des voies urinaires inférieures, l’énurésie et les mictions douloureuses. C’est la seule plante reconnue par l’Agence Européenne des Médicaments pour son usage traditionnel en cas d’infections des voies urinaires.

Le large spectre d’activité antibactérienne, l’absence de toxicité, la bonne tolérance et les résultats d’études in vitro et in vivo prouvant son activité antimicrobienne soutiennent l’utilisation de la busserole comme antiseptique urinaire de première intention dans les cystites aigues simples.

Références:

  1. http://amr-review.org/sites/default/files/Report-52.15.pdf
  2. Guidelines Cystite aigue chez la femme / Commission belge de coordination de la politique antibiotique (BAPCOC).
  3. Bruneton J. Pharmacognosy, phytochemistry, medicinal plants. Paris, Lavoisier, 1995.
  4. EMEA-European Medicine Agency 24 janvier 2012. Assessment report on Arctostaphylos uva-ursi.
  5. ESCOP monographs on the medicinal uses of plant drugs. Fascicule 5. Devon, European Scientific Cooperative on Phytotherapy, 1997.