jardiner

Jardiner et se protéger le dos

Si jardiner est excellent pour contrer les risques d’ostéoporose, il reste prudent de veiller à ne pas fatiguer excessivement son dos. Fifty & Me vous apporte des conseils bienvenus en ce début de printemps.

Reading Time: 2 minutes

L’heure a sonné pour le début de la saison de jardinage. Une corvée pour certains, un réel plaisir, mieux une passion, pour d’autres. Mais synonyme aussi de fatigue et de risques de blessures. Même à la cinquantaine vécue pleinement, mieux vaut prendre soin de son corps pour jardiner. Des astuces existent pour préserver le dos.

Un avis médical au préalable

En cas de pathologie présente ou de douleurs rencontrées au quotidien, il reste utile de consulter son médecin traitant avant de se lancer dans les travaux physiques au jardin. Et notamment en cas de fracture ancienne ou de risque élevé d’en développer. Le jardinage nécessite souvent de porter du lourd ou de répéter des gestes de résistance. Autant prévenir.

5 astuces pour jardiner sans s’épuiser

  • Acheter un manche télescopique. Plusieurs marques célèbres proposent des outils de jardin interchangeables, à fixer au manche pour une utilisation plus ergonomique. Et éviter ainsi de devoir se pencher en permanence.
  • Lors de l’aménagement du jardin, pensez à choisir des plantes et arbustes qui poussent lentement et restent à une hauteur moyenne. De quoi vous éviter le travail pénible de la taille, à répéter plusieurs fois par an. Sans compter le risque lié à l’usage du taille-haie ou de la tronçonneuse.
  • Si votre potager n’est pas important, vous pouvez le remplacer par un potager surélevé, qui permet de travailler en restant debout. Les bacs peuvent être placés sur la terrasse ou près de la maison, pour s’éviter des pas inutiles quand il vous faut des aromates ou un légume en cuisine.
  • Acheter une brouette ou un chariot de jardinage. L’achat idéal pour transporter aisément les sacs de terreau, de sable, les outils sans fatiguer le dos inutilement. Une utilisation rendue plus pratique avec un sentier de jardin aménagé pour atteindre chaque parcelle.
  • Jardiner sans se fatiguer s’apprend en observant les anciens ou les professionnels. Avec l’aménagement de périodes de repos pour laisser le corps récupérer. Il est préférable aussi d’alterner les activités (binage, désherbage, bêchage…) pour mieux répartir les contraintes et s’éviter le lumbago classique. Enfin, pensez à la bonne posture de travail. Jamais avec le dos rond, toujours gardé plat et les genoux fléchis.

N’oubliez pas votre protection personnelle

Enfin, si travailler au jardin se révèle excellent pour garder la forme et éliminer les calories, il présente des risques de blessures. Qu’il est possible d’éviter par l’usage de certains accessoires indispensables. Comme des gants de bonne qualité pour éviter les coupures, les épines. Mais aussi des chaussures à semelle en caoutchouc et à bouts renforcés.
Enfin, n’oubliez pas le rappel tétanos. Une maladie mortelle dans bien des cas, qui se déclenche par un petit rien. Une petite coupure en taillant un arbre, une épine de rose, un contact avec la terre souillée. Une maladie qui s’attaque au système nerveux et rendue plus sévère avec l’âge. Outre le rappel du vaccin, il reste donc utile de désinfecter chaque blessure, même insignifiante.


© Fiftyandme 2022