Les 10 commandements pour une bonne hygiène intime

Reading Time: 2 minutes

Vagin2

Avec la ménopause, le taux d’œstrogènes diminue et provoque un déséquilibre de la flore vulvo-vaginale qui peut se traduire par une sécheresse vaginale et vulvaire. Suivez nos conseils pour une bonne hygiène intime afin d’éviter désagréments et infections sur cette zone sensible.

  1. La toilette intime doit être réalisée 1 à 2 fois par jour en se limitant à la région vulvaire qui comprend les lèvres, le clitoris et le vestibule. Et en aucun cas, il ne faut procéder à une toilette vaginale.
  2. Laissez tomber le gant de toilette, véritable nid à bactéries.
  3. Choisissez un soin de toilette intime adapté, c’est-à-dire légèrement acide ou neutre (pH compris entre 5 et 9) qui respecte les muqueuses, rincez et séchez bien la zone.
  4. N’utilisez pas de déodorants et de lingettes parfumées qui peuvent être irritants et fragilisent les muqueuses.
  5. Si vous procédez au rasage des poils pubiens, désinfectez la zone avec un produit adapté avant et après le passage du rasoir.
  6. Préférez porter des sous-vêtements en coton ou en soie. Confortables, ils limitent les risques d’irritation et de frottement de la vulve. La nuit, l’idéal est de ne porter aucun sous-vêtement !
  7. Evitez les vêtements trop serrés dans la zone intime, comme les strings qui favorisent les frottements et la macération. L’hiver, ne juxtaposez pas collant et pantalon, ce qui empêche la peau de respirer.
  8. Ne portez pas de protège-slips toute la journée qui, du fait qu’ils sont absorbants, dessèchent cette zone.
  9. Pensez à vous rincer à l’eau douce après la piscine et à ne pas garder un maillot de bain mouillé trop longtemps. Si vous êtes une passionnée de natation, protégez-vous avant d’enfiler votre maillot de bain car l’eau chlorée peut aggraver les démangeaisons : appliquez une fine pellicule de crème de jour à base d’eau.
  10. Aux toilettes publiques, évitez de toucher la lunette. Essuyez-vous avec un papier doux et propre en faisant un geste d’avant en arrière pour éviter au maximum de transporter des germes.


© Fiftyandme 2021