journal intime

50 ans, le bon moment pour débuter un journal intime

Et si l’on jugulait le stress avec la rédaction d’un journal intime? Un espace de liberté dans lequel écrire au quotidien tout ce qui vous passe par la tête. Un ami qui saura conserver tous vos secrets. Une pratique devenue très tendance comme thérapie de relaxation.

Reading Time: 2 minutes

Force est de constater que nous avons de plus en plus souvent le besoin de nous exprimer. Sur nos émotions, nos manques, nos projets, nos peurs … De plus en plus de femmes expriment ce besoin par la pratique du diarisme. Soit le fait de rédiger un journal intime. Pour faire le point, pour dégager des pistes de réflexion destinées à ajuster sa vie, seule face à soi-même.

Un carnet lié à l’introspection

Contrairement à une autobiographie, ce carnet intime n’a pas vocation à être partagé ou laissé comme une forme d’héritage immatériel. Il relève davantage du développement personnel. Comme un compagnon de route à qui tout confier, le positif comme le négatif. Pour une quinquagénaire, au passé déjà bien rempli, cette phase d’écriture est souvent vécue comme un moment nécessaire. Pour mieux digérer différentes étapes de sa vie avant d’envisager ce que peut apporter l’avenir.

Pourquoi écrire, et à qui ?

La première réponse qui vient d’emblée à l’esprit relève sans aucun doute de la notion de plaisir. Celui d’écrire, voire d’imiter, par pure nostalgie, celle qui a marqué les années 90, Bridget Jones. Autre réponse rapportée, celle du besoin de faire le vide.

De laisser les mots remplir les pages du carnet. Qui va devenir un outil efficace pour (re)façonner votre existence. Comme un moment quotidien qui vous est spécialement destiné. Durant cette parenthèse quotidienne, vous écrivez vos attentes, vos déceptions, vos interrogations, vos projets dans votre vie de femme arrivée à la moitié de sa vie.

Une rédaction qui peut se voir aussi comme un défouloir bienvenu. Certaines choses, en effet, ne peuvent pas se dire dans la réalité sous peine de laisser des traces.

Ecrire, mode d’emploi

Pour le matériel, optez pour un joli carnet, facile à manipuler, à noircir avec un beau stylo ou un feutre de qualité. Ensuite, le principe à suivre est d’écrire chaque jour ce qui vous passe par la tête. Ce que vous avez réussi ou raté, peu importe. Tout est bon à exprimer, sans avoir besoin de mensonges. Par ailleurs, un carnet intime n’a que faire de belles tournures de phrases, de figures de style. On y jette des pensées, des mots, une ponctuation qui marque l’humeur du moment.

Un carnet que l’on peut (doit) relire après quelques mois. Pour dresser un bilan, et examiner ce qui a évolué. En bien comme en mal.

Un carnet en mode 2.0

Pour l’auteure qui préfère le mode digital au carnet de papier, de nombreuses possibilités existent sur la Toile pour créer un carnet sécurisé. Comme avec le site https://www.monkkee.com/fr/ qui permet de se créer un journal intime en ligne. Sécurisé, gratuit et accessible partout. Autre site, Adobe Spark, gratuit également et très ludique, avec de nombreuses fonctions. Disponible sur le site https://spark.adobe.com/fr-FR/make/online-journal/ où vous avez accès à des modèles pour vous aider à personnaliser votre journal.


© Fiftyandme 2021