sex friend

Avez-vous besoin d’un sex friend ?

Avec un quotidien chargé qui ne laisse plus beaucoup de place à la romance, nombreuses sont les femmes à miser sur le sex friend. Par facilité. Qu’en pensez-vous ?

Reading Time: 2 minutes

La vie de couple classique n’est pas forcément faite pour tout le monde. Même épanouissante, elle peut se révéler lourde à (sup)porter. Parfois, c’est le temps qui manque pour entamer une relation durable. Comme le prouve en partie la nouvelle tendance qui se développe au sein de la gent féminine : le sex friend. Seriez-vous partante ?

Pourquoi et pour qui un sex-friend ?

Un sex friend, homme ou femme, est une personne avec qui partager à la fois une amitié et des relations sexuelles, sans sentiments ni engagement. « Une tendance qui concerne tous les âges, des 20-30 ans pour s’épanouir également dans les classes d’âges plus élevés, entre 40 et 60 ans. Une mode plutôt féminine, mais qui touche aussi, je le constate, certains hommes mariés, qui cherchent un partenaire homosexuel pour vivre une part de leur sexualité non assumée. Une mode bien présente sur les sites de rencontres » explique Sandra Rogiers, sexologue. L’avantage de ce type de relation réside dans le fait de ne pas s’installer dans une relation insatisfaisante, de rompre la routine d’un couple dit « classique ». Si rien ne va plus, la rupture est , généralement, plus simple. L’inconvénient est de ne rien construire de concret entre deux êtres, sinon une amitié sexuelle.

Regards croisés sur la notion de sex friend

Claudine, la soixantaine, est cadre. Entre la gestion de son département et les enfants à gérer seule, une relation sentimentale à construire n’est pas évidente. Sur un groupe de discussion, elle n’hésite pas à vanter les bienfaits de sa relation avec son sex friend. Un trentenaire rencontré lors d’une fête d’entreprise. « Oui, la différence d’âge peut faire sourire, mais qu’importe puisque nous ne vieillirons pas ensemble lui et moi. Nous nous voyons quand nous avons envie d’un peu de compagnie, de sortir à deux et, d’avoir des relations intimes. Je suis une femme bien occupée, mais je reste une femme, avec mes désirs sexuels. Pour le moment, la relation épisodique nous convient. Pour le futur, on verra. » Côté masculin, il n’est guère plus compliqué de trouver des témoignages. Soit de profils identique à celui de Claudine, soit d’hommes qui ne souhaitent pas s’engager et pour qui une relation sans attaches se révèle idéale pour se laisser la liberté d’action. « Et éviter la routine d’un couple, précise Arnaud, 34 ans. Déçu par une vie de famille ratée, il voit sa partenaire quelques fois par semaine, voire moins. Pour partager des sorties, des nuits. Sans se prendre la tête. »

Des risques à éviter

Il reste que ce type de relation n’est pas dénué d’écueils, qui peuvent être aussi dévastateurs que ceux rencontrés avec une relation classique. Il convient donc de même des garde-fous. « Le plus grand risque de cette relation consiste à développer de façon consciente ou non des sentiments pour le ou la partenaire. Avec une relation de sex friend qui va devenir plus classique, avec les travers que l’on souhaitait éviter. Comme la jalousie, la routine, des attaches. Attention donc de bien mettre les choses au point dès le début de la relation. Pour qu’elle reste ce qu’elle doit être : un parfait équilibre entre deux personnalités libres » conclut la sexologue.


© Fiftyandme 2022