sexualité

Comment parler de sexualité à ses (petits-)enfants ?

Sujet sensible s’il en est, le sexe apparaîtra tôt ou tard dans la conversation de vos petits-enfants. Autant s’y préparer. Pour leur répondre de façon claire et intelligente. Sans tabou ni honte.

Reading Time: 2 minutes

Comme c’est curieux un enfant

Avec des parents toujours plus occupés, les grands-parents doivent faire face à davantage de questionnement de la part de leurs petits-enfants. Attendez-vous donc un jour ou l’autre à devoir faire face à des questions relatives au sexe, aux pratiques, au corps qui change. « Dit mamy, comment on fait des enfants ? » « Pourquoi je suis différent de ma sœur ? », « C’est quoi faire l’amour ? » Autant d’interrogations auxquelles vous devrez répondre. Ne vous troublez pas. Préparez-vous simplement à devoir leur expliquer les grandes bases. Les enfants, de plus en plus précoces, en parlent déjà dès 3, 4 ans. Par curiosité face à leurs corps qu’ils ne comprennent pas.

Comment réagir ?

Dans un premier temps, il faut accepter les questions. Ne pas les nier en refusant d’apporter des réponses. Ne les posez pas à l’enfant. S’il ne demande rien, inutile de lui en parler. Laissez-lui du temps, rien ne presse. Il en parlera quand il aura envie ou besoin d’en discuter avec vous. La sexualité est complexe et tout doit se faire au rythme dicté par l’enfant. Mais ceci dit, défricher le terrain de la sexualité dès son plus jeune âge pourra l’aider à en parler sans honte quand il aura atteint la période délicate de l’adolescence. Contrairement aux générations précédentes où l’on ne parlait pas, ou peu, de sexualité, n’hésitez pas à briser ce tabou avec l’actuelle. La sexualité fait partie de la vie. Pourquoi la cacher ?

De la précision avant tout

Si votre petit-fils ou votre petite-fille vous questionne, oubliez ces sempiternelles histoires de petites graines et de cigogne. C’est ridicule. Appelez un chat un chat. L’homme a un pénis, la femme un vagin. Certes, vos réponses seront adaptées à l’âge du bambin. Ne lui donnez pas un cours de gynécologie appliquée. Mais les organes masculins et féminins seront nommés. Avec leur mode de fonctionnement. La maturité des plus jeunes vous étonnera. Ils méritent certainement d’avoir des réponses claires et scientifiques. La surprise sera grande quand vous découvrirez leur étonnante ouverture d’esprit. Parlez d’homosexualité et leurs questions ne seront pas liées au genre mais à l’aspect pratique de la relation.

Une base pour une sexualité épanouie

D’aucuns ne verront aucun avantage dans cet apprentissage précoce. Pourtant, parler de la sexualité dès le plus jeune âge permet de créer une bonne base d’information qui se développera au fil des années. Les avis de spécialistes sont unanimes, laisser les enfants apprendre la sexualité avec ce qu’ils trouveront sur le Net, dont la multitude de sites érotiques, n’est guère judicieux et sain. Si vous ne savez pas comment vous y prendre avec ce sujet sensible, certains sites d’éducation présents sur l’internet peuvent vous aider à expliquer les choses. Comme ces vidéos de la Maison des maternelles diffusées sur Youtube.

La sexualité ? Comme le déclarait l’émission culte Doc et Difool sur Skyrock dans les années 80, « ce n’est pas sale ». En parler permettra à l’enfant de mieux s’épanouir sans la gêne causée par le sujet.